socioeco.org
Resource website of social and solidarity economy

les agricultures paysannes, victimes et acteurs incontournables de la lutte contre le changement climatique

août 2009

À télécharger : PDF (2,2 Mio)

Résumé :

Alors que les pays du Nord sont les principaux responsables de l’émission des gaz à effet de serre, force est de reconnaître que les populations les plus vulnérables au changement climatique sont celles du Sud, spécialement dans les zones arides de l’Afrique de l’Ouest, les îles des Caraïbes ou les zones côtières. Les populations paysannes en sont les premières victimes car

elles dépendent directement des ressources naturelles pour le maintien de leur activité économique et subissent déjà les conséquences d’évènements climatiques extrêmes : sécheresse en Afrique, cyclones et tempêtes tropicales dans les Caraïbes ou la zone asiatique… Cette vulnérabilité

des familles rurales pauvres du Sud résulte également des conséquences de la dégradation des ressources naturelles (déforestation, désertification, dégradation des sols). Leur capacité à résister aux accidents climatiques (pluies érosives, sécheresse, incendies, …) décroît de façon exponentielle, en liaison avec la croissance démographique des hommes et des troupeaux de

ruminants. A l’iniquité du développement, s’ajoute aujourd’hui l’inégalité de situation devant un changement climatique en marche.

Sources :

Site de RURALTER www.ruralter.org