socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Clermont-Ferrand, France - Université Blaise Pascal – Master Communication et solidarité

www.univ-bpclermont.fr/formation/formation/UBP-PROG20172.html

À télécharger : PDF (77 Kio)

Objectifs

Ce master s’appuie sur le fait que, dans une société de la connaissance, la recherche est une des conditions nécessaire de la professionnalisation. Mener par soi-même, une recherche originale, ce n’est pas uniquement se faire plaisir - se prouver que l’on est soi-même capable de produire du savoir - c’est aussi se donner les moyens de réussir sur le marché de l’emploi. Être capable de travailler de manière autonome sur un sujet complexe, en produisant un résultat personnel, c’est prouver sa maîtrise de l’information, sa capacité à innover et à conduire une mission jusqu’à son terme dans des délais impartis. La professionnalisation par la recherche nécessitant une bonne assise théorique, il sera demandé aux étudiants de lire les ouvrages d’une bibliographie de base.

La spécialité Communication et solidarité du Master Communication, Stratégie Internationale et Interculturalité (CSII) propose deux parcours au choix : Communication des associations et des collectivités territoriales ou Conduite de projets solidaires locaux et internationaux.

  • Parcours Communication des associations et des collectivités territoriales :

Il permet aux étudiants de comprendre la complexité des représentations et des pratiques de la communication d’intérêt général. Il vise à répondre au besoin de renforcement du caractère professionnel des activités des associations et des collectivités locales de petites et moyennes tailles. Il s’agit de former des responsables de la communication polyvalents dans des structures démocratiques. Il s’agit aussi de former des personnes aptes à mener des partenariats entre associations et collectivités locales sur un territoire donné.

  • Parcours Conduite de projets solidaires locaux et internationaux :

Il vise à former des professionnels chargés de missions et/ou responsables de projets au sein des organisations et des entreprises de l’économie sociale et solidaire tant au niveau local, national, qu’international.

Ces parcours s’appuient sur les compétences des enseignants-chercheurs du laboratoire Communication et solidarité, de professionnels de l’économie sociale et solidaire (ESS), et des responsables administratifs et politiques. Dans les deux cas, il s’agit d’une même pédagogie innovante : la professionnalisation par la recherche.

Le semestre 1 est commun aux quatre spécialités du Master CSII. Le semestre 2 est commun aux deux parcours de la spécialité Communication et solidarité. Le choix définitif du parcours s’effectuera à la fin de ce semestre, ce qui permettra à chaque personne engagée dans la spécialité de prendre le temps de murir son parcours professionnel. Un stage de 16 semaines minimum est obligatoire en semestre 4 (Master 2).

Atouts de ces parcours : adossement à un laboratoire de recherche qui intègre des chercheurs ayant publié des travaux sur la communication des associations, la communication politique et sur l’économie sociale et solidaire, forte implication des professionnels dans l’équipe pédagogique et en particulier dans le comité de pilotage et ouverture à l’international ; muliticulturalité des intervenants et des apprenants ; importance accordée aux langues étrangères ; possibilité de faire le stage à l’étranger.

Originalités : pour le parcours Communication des associations et des collectivités territoriales : il n’existe pas de formation de ce type dans l’université française. Pour le parcours Conduite de projets solidaires locaux et internationaux, il fournit les compétences et les outils pour développer des projets avec des pays dans différentes aires culturelles.

Compétences visées

  • Parcours Communication des associations et des collectivités territoriales :

participer à la conception et à la mise en œuvre d’une stratégie globale de développement et de dynamisation d’un territoire (ville, région, bassin d’emploi…) en intégrant des préoccupations d’ordre économique (implantation de nouvelles structures, protection de l’environnement…), d’ordre social (habitat, équipements, services…), d’ordre culturel (programme de loisirs, de tourisme…) ;

développer une communication interne et externe qui correspond à la stratégie définie ;

développer des partenariats locaux en tenant compte des initiatives locales et des avis des populations.

  • Parcours Conduite de projets solidaires locaux et internationaux :

contextualiser des problématiques liées à ce secteur dans ses différentes dimensions socio-économiques, politiques et historiques, juridiques et de gestion ;

concevoir et conduire des projets dans le domaine de l’ESS ;

acquérir des savoirs et savoir-faire innovants,

connaître des problèmes liés à la diversité culturelle et maîtriser des outils linguistiques et civilisationnels nécessaires pour travailler à l’international.

Contact

Responsable(s) de la formation :

Eric Dacheux: Eric.DACHEUX@univ-bpclermont.fr

Gloria Maffet: Gloria.MAFFET@univ-bpclermont.fr