socioeco.org
Sitio de recursos de la economía social y solidaria

Commerce Equitable. Des échanges de valeur.

Revue Altermondes, Hors-série n’°15.

Sitio de la editorial

Libération, mayo 2013

EN 2012, 91% de la population française considérait le commerce équitable comme une démarche positive et 39% déclarait même que, si elle n’achetait pas davantage de produits équitables, c’est qu’elle avait du mal à en trouver. [1] Un véritable plébiscite… ou presque. Car la même enquête révélait que 3 Français sur 10 seulement étaient des acheteurs réguliers de produits équitables. 37 % de la population restait aussi à convaincre que cette démarche profite réellement aux petits producteurs… Encore et toujours, la consommation responsable doit faire ses preuves et convaincre.

La crise qui frappe l’Union européenne et la méfiance que suscite de plus en plus les acteurs de l’économie mondialisée, sont passées par là. Rien d’étonnant, diront certains. Le philosophe grec Aristote n’expliquait-il pas déjà que les ennuis commencent, lorsque le négoce devient un but en soi, que l’argent, au lieu de n’être qu’un médiateur entre deux marchandises, devient une fin et la marchandise un intermédiaire pour l’acquérir ?

Peut-être. Mais il faut également admettre que le commerce équitable qui s’est bâti sur un socle de valeurs et de principes, dont l’organisation de producteurs est le pivot, a profondément évolué. L’entrée des sociétés multinationales dans la démarche n’est pas la moindre de ces évolutions. L’interroger est donc inévitable voire nécessaire. C’est le sens de ce numéro spécial qui veut nourrir le débat, sans jamais perdre de vue ce que le commerce équitable a ouvert comme perspectives à des centaines d’organisations de petits producteurs dans le monde. Et à ceux qui douteraient encore de l’efficacité d’un système porté par des valeurs, Santiago Paz, gérant de la coopérative Cépicafé, au Pérou, répond : « Ce n’est pas parce qu’on est petits, qu’on est amateurs, ce n’est pas parce qu’on a une vision sociale, qu’on est inefficaces » [2]

Par David Eloy, rédacteur en chef d’Altermondes