socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Carnet de route pour les acteurs d’une économie sociale et solidaire.

Second ouvrage de la collection L’AMI « Pratiques solidaires ».

Site de l’éditeur

Sous la direction de Antoine Pillet, Editions l’AMI;Paris, France, 2008

Des pratiques de mutualisation existent dans toutes les formes d’économie. Elles trouvent une expression particulièrement féconde au sein des entreprises et des structures sociales et solidaires. Elles permettent de multiplier les échanges et offrent l’opportunité de créer des liens qui sont à la base d’alternatives plus ambitieuses de changements sociétaux. Ces pratiques prennent une place croissante dans les stratégies et les modes de gestion.

Mais de quoi s’agit-il précisément ? Qui peuvent-elles concerner ? A quels enjeux répondent-elles ? Quelles compétences mobilisent-elles ? Selon quels processus se développent-elles ? Et surtout, comment les inscrire dans la durée ?

Pour répondre à ces questions L’AMI présente un carnet de route coordonné par Antoine Pillet, militant de l’économie sociale et solidaire et auteur du Marketing social et solidaire (éditions L’AMI, 2006). Cet ouvrage repose sur un ensemble d’observations de terrain réalisées par l’équipe de L’AMI auprès d’entreprises sociales et solidaires qui ont mis les mutualisations au coeur de leurs politiques.

En montrant comment fonctionnent différents systèmes d’activités mutualisées, il s’agit d’aider les acteurs désirant s’inscrire dans une économie sociale et solidaire à prendre conscience des questions à se poser et des méthodes à mettre en oeuvre lorsqu’ils décident de s’engager sur cette voie.

Sommaire

Introduction

1ère partie : penser la mutualisation

Chapitre 1 | Partenaires, enjeux et champs d’application de la mutualisation

Chapitre 2 | L’ESS : une économie propice à l’émergence de mutualisations ?

2ème partie : mettre en oeuvre la mutualisation

Chapitre 1 | La mutualisation dans 12 entreprises sociales et solidaires :

Construire des liens (Paniers de Saint Gilles)

Apporter des plus values sociales (SEL)

Localiser (Ferme du Sens)

Gérer (motiver) bénévolat et salariat (GEVA)

Motiver les partenaires (Ménage Service)

Communiquer (Aligre FM)

Innover (Elan Créateur)

Créer l’évènement (L’Ecume du Jour)

Economiser mutuellement (CUMA de la Sarthe)

Avoir un souci d’efficacité (Max Havelaar France)

Fédérer (VOIE 95)

Essaimer (Réseau Cocagne)

Chapitre 2 | Processus de création et développement des mutualisations

Conclusion : le potentiel des mutualisations en économie sociale et solidaire

Pourquoi évoquer des potentiels ?

Potentiels quantitatifs et qualitatifs

Qu’avons nous appris sur notre route ?

Quel est le potentiel de ces mutualisations ?