socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire
'

L’apport des partenariats solidaires entre producteurs agricoles et consommateurs en temps de crise.

Géographie et cultures. Désastres et alimentation. Le défi japonais. 86. 2013

Jean Lagane, 2013

À télécharger : PDF (730 Kio)

Résumé :

La contribution traite de manière critique l’appréhension de la gestion des risques et des catastrophes et questionne l’apport de modes organisationnels locaux au Japon, les teikei, partenariats solidaires entre producteurs agricoles et groupes de consommateurs. Ceux-ci résultent de la convergence de deux phénomènes de société : la prégnance d’une logique sociale d’idéologie du progrès liée au contexte économique de la Haute Croissance (1955-1973) et la recrudescence de nuisances industrielles comme la maladie de Minamata. Suite à une analyse ethnographique dans un teikei à Kumamoto en 2010, il s’agit d’interroger comment les teikei peuvent émerger en tant que pratiques potentielles d’entraide et de résilience en période de catastrophe.

Plan

  • Le regard des sciences humaines et sociales sur l’appréhension des catastrophes

  • Les teikei, une organisation contestataire face aux nuisances environnementales et à l’idéologie de la Haute Croissance

  • Le concept du teikei : une forme de whistle-blowing

  • Le teikei, un système d’agriculture civique vecteur de confiance et de solidarité

  • La confiance dans les personnes, fondement du teikei

  • Des formes de résilience communautaire pour recoudre le tissu social après la rupture…

  • Conclusion

Sources :

Géographie et culture gc.revues.org/2913