socioeco.org
Resource website of social and solidarity economy

Nouvelles recompositions de la solidarité:le cas des zones de gratuité permanentes

XVIe Rencontres Inter-univiversitaires de l’Economie Sociale et Solidaire - RIUESS - Montpellier, 25.27 mai 2016

Elisabetta Bucolo, Virginie Schmidt, May 2016

RIUESS 2016 - XVIe Rencontres du réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire - Montpellier - 25/27 mai 2016

To download : PDF (1.1 MiB)

Summary :

La définition des communs proposée par E.Ostrom, renvoie à trois éléments de base: une ressource, une communauté et un ensemble de droits et d’obligations qui sont définis par le collectif selon des modalités de gouvernance spécifiques. En France,de nombreux chercheurs ont apporté des approfondissements, voire des adaptations à ces théories. Plus particulièrement, les recherches de Dardot et Laval ont constitué une étape importante dans la discussion scientifique pour avoir développé une conceptualisation autour du Commun. Ces travaux nous semblent pouvoir nous apporter les éclairages théoriques nécessaires pour mieux saisir les enjeux sociaux, économiques et politiques dégagés par de nouvelles pratiques citoyennes, observables partout dans le monde. Nous nous sommes tout particulièrement intéressées aux pratiques de réemploi et de partage en France et nous voudrions explorer la portée de certaines initiatives françaises s’inscrivant dans le sillage du mouvement des zones de gratuité temporaires telles que les gratiferias: le Magasin pour Rien en Charente et Siga Siga, la Boutique sans argent à Paris. Nous interrogerons ces formes de «retour au partage et à la gratuité» pour en percevoir les ambiguïtés et mettre en exergue leurs spécificités. Pour ce faire, nous nous référerons aux recherches sur les communs en mobilisant une grille de lecture articulée autour de trois axes: la dimension instituante, les nouveaux apports en termes de régimes de propriété et la pluralité des principes économiques.