socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Empowerment, self-help groups et solidarité démocratique en Inde

GUERIN I. & PALIER J. 2005. « Empowerment, self-help groups et solidarité démocratique en Inde, in Microfinance en Asie : entre traditions et innovations » (Guérin et alii. eds) Paris/Pondichéry : Karthala/IRD/IFP : 129-158

Isabelle Guérin, Jane Palier, novembre 2005

À télécharger : PDF (310 Kio)

Résumé :

La microfinance s’est fortement développée depuis une

quinzaine d’années, sous l’impulsion des organisations

internationales, des ONG ainsi que des autorités publiques ; l’Inde

n’échappe pas à ce scénario. Diverses études d’impact récentes

permettent de brosser un état des lieux et de confirmer les

principales tendances observées sur l’ensemble du globe. Certes,

certaines monographies donnent des résultats très mitigés voire

même inquiétants ; on ne parle plus d’empowerment mais de

disempowerment ou encore d’over-empowerment. Néanmoins,

différentes études combinant méthodes qualitatives et quantitatives

– y compris longitudinales – mettent bel et bien en évidence divers

effets très positifs, tout en soulignant les limites de l’outil. D’un

point de vue strictement économique, l’impact de la microfinance

se mesure en termes de diminution de la pauvreté et

d’augmentation des revenus, mais aussi et peut-être surtout en

termes d’augmentation des capacités d’épargne, de diminution de

la vulnérabilité et enfin d’amélioration de la consommation, en

particulier en matière de dépenses d’éducation et de santé. En

l’absence de mesures complémentaires (formation, services divers

d’appui à la création d’entreprises), il est en revanche beaucoup

plus délicat de promouvoir via la microfinance des activités

génératrices de revenus pérennes, et plus encore de remettre en

question la forte division sexuée des activités productives et leur

caractère foncièrement hiérarchique.