Une autre vision de l’économie

Les principes de la Grande Transition

Face aux effets dévastateurs d’une mondialisation prédatrice en termes sociaux, humains et écologiques, une nouvelle économie s’impose porteuse de nouveaux rapports sociaux et d’une relation privilégiée avec la planète. Certains auteurs parlent d’une nécessaire transition d’un modèle unique mondial basé sur la croissance économique et fondé sur un endettement de plus en plus élevé et le pillage des ressources naturelles à une fédération décentralisée d’économies sociales et écologiques.

Démocratiser l’économie

Les finalités économiques et sociales de l’économie sociale et solidaire (création de nouveaux marchés, réponse à de nouveaux besoins sociaux, création d’emplois, inclusion sociale, renforcement du capital social) font parfois oublier son projet politique de démocratisation de l’économie. Certains auteurs, comme Jean-Louis Laville (1999), définissent pourtant l’ESS comme « l’ensemble des activités contribuant à la démocratisation de l’économie à partir d’engagements citoyens ».

Qu’est-ce que l’innovation sociale ?

L’innovation sociale désigne une rupture dans la façon de faire les choses, un élément novateur dans un contexte donné. Elle représente une discontinuité par rapport aux solutions généralement apportées et apporte une réponse créative à des problèmes d’ordre économique et social non satisfaits par le marché ou par l’Etat. Elle contribue ainsi aux mieux être des individus et des collectivités.

Définitions, références, notions, apports scientifiques

Féminismes/économie féministe

L’économie féministe (EF) est un courant de pensée critique qui cherche à rendre visible les dimensions de genre de la dynamique économique. L’analyse économique réalisée par la EF se fonde sur une définition large de l’économie et fait du rôle du travail domestique et des soins l’une des questions centrales de son discours. A partir de là, on construit un cadre théorique capable de remettre en question le capitalisme et l’hétéropatriarcat et de faire des propositions alternatives qui s’opposent au système mercantiliste qui se concentre uniquement sur les relations de production monétisées, en oubliant le reste des relations qui sont pourtant cruciales pour le développement de la vie.