socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Cité de Dieu à Rio de Janeiro

Le défi du développement local lié à l’action communautaire

Caio Silveira, avril 2007

La création d’une Agence de Développement Local gérée par des organisations communautaires, à la Cité de Dieu de Rio de Janeiro, représente aujourd’hui l’un des efforts marquants, dans le contexte brésilien, de la création de nouveaux chemins de développement capables de surmonter la discrimination et l’exclusion sociale dans les quartiers difficiles des grandes villes.

Cité de Dieu est un quartier situé dans la zone ouest de la ville de Rio de Janeiro, venant d’un processus d’éradication de favelas qui a eu lieu en 1966. Comptant aujourd’hui une population de près de 50 mille habitants, Cité de Dieu présente des indicateurs sociaux qui sont parmi les plus critiques de Rio de Janeiro, bien qu’il se trouve dans le voisinage d’un des « beaux quartiers », Barra da Tijuca.

En 2002, le succès du film « Cité de Dieu » a projeté le quartier de façon intense dans les médias, en renforçant le stigmate de communauté violente et dangereuse, favorisant ainsi une vague de préjugés et de discrimination.

D’autre part, tout au long de son histoire depuis les années 80, ont surgi dans le quartier différentes associations d’habitants, des groupes de samba, des clubs sportifs, des troupes de théâtre, des revues, des ciné-clubs, des églises actives, des groupes de danse et le mouvement noir.

À partir de 2003, différents processus ont conflué, construisant de nouvelles conditions d’organisation et d’articulation ayant pour but la transformation de la réalité de Cité de Dieu. Après un processus intensif de débats, le Comité Communautaire de Cité de Dieu a vu le jour cette année-là. Le Comité a regroupé différentes organisations locales pour surmonter l’isolement et les divisions qui marquaient l’action de celles-ci.

Le Comité Communautaire s’est affirmé au long de ses trois ans d’existence comme espace important d’articulation d’actions dans le quartier et d’interlocution institutionnelle. Dès l’année 2004, son action s’est traduite par deux réalisations importantes:

a) un relevé initial des demandes de la population locale qui inclut des thèmes comme: Travail, Emploi et Revenu, Éducation, Santé, Environnement, Promotion Sociale, Communication, Culture et Sport.

b) l’élaboration d’un premier Plan pour le développement de Cité de Dieu, endossé par un forum communautaire élargi, avec des directives tracées pour une période de cinq ans (jusqu’en 2009), comme instrument pour avancer vers l’articulation de programmes, de projets et d’actions sociales à l’œuvre dans le quartier, de même que vers la mise en place de nouvelles initiatives au bénéfice de la communauté.

À partir de ces acquis, un des défis à affronter a été la consolidation, sur de nouvelles bases, du cluster socio-institutionnel intégré qui a mûri ces dernières années, particulièrement pour la formation d’une instance exécutive capable d’intégrer des actions et des projets dans cet espace urbain, sous la forme d’une personne juridique (l’Agence Cité de Dieu de Développement Local), comprise comme facteur-clé de la durabilité de tout le processus.

En 2006, l’Agence a été constituée légalement comme organisation sans buts lucratifs, ayant comme associés et dirigeants les organisations et leaders liés au Comité Communautaire. Ce fait, en lui-même, est un résultat expressif du processus d’organisation et d’articulation mené à terme ces trois dernières années. La concrétisation de cette Agence s’est réalisée à partir de l’appui technique et financier d’un organe du gouvernement fédéral (le Finep : Financement d’Études et de Projets) et d’une organisation de la société civile (Ibase : Institut Brésilien d’Analyses Sociales et Économiques), ce qui représente aussi un exemple de la capacité d’interlocution institutionnelle de la communauté locale.

Directement en rapport avec la constitution de l’agence de développement, un ensemble de réalisations et de résultats peuvent déjà être soulignés, notamment à partir de l’année 2006. Parmi ceux-ci se trouvent des actions intégrées dans différents domaines comme:

Formation de gestionnaires locaux. Formation conceptuelle et administrative des propres agents engagés dans le Comité Communautaire et dans l’Agence de Développement, moyennant des cours basés sur des méthodes participatives.

Travail et économie solidaire. Identification de potentiels pour la création de coopératives, cycle de formation avec des travailleurs et des habitants, et, comme prochain volet, la création d’une entreprise associative et autogestionnaire dans le secteur du bâtiment.

Éducation. Mobilisation et coordination entre les institutions locales et partenaires pour débattre de la qualité de l’éducation à Cité de Dieu et construire un plan intégré pour le secteur avec la participation de la communauté, plan englobant les différents niveaux d’enseignement.

Logements sociaux. Comme action de plus gros impact social, il faut souligner le projet de logements qui répondra aux besoins de 618 familles actuellement sans conditions minimales d’habitation, dans le secteur de Cité de Dieu appelé Rocinha II. Ce projet est développé avec la participation directe de la communauté locale, à partir du Comité Communautaire et de l’Agence, et sa concrétisation est due à l’appui d’un organe public fédéral de développement, la Caisse d’Épargne Nationale et de la Municipalité de Rio de Janeiro.

Communication. Comme axe d’alimentation de tout ce processus, se trouve encore en voie de constitution, dans le cadre de l’agence, un système de communication interne et externe qui englobe différents éléments intégrés - programme de radio communautaire, production de vidéos, site et journal communautaire.

Les actions de l’Agence auront comme caution sociale très large les rencontres semestrielles du Forum Communautaire de Cité de Dieu, qui touchera des centaines d’acteurs du quartier (liés à différents mouvements et associations), pour réorienter les grandes lignes et les priorités du plan de développement local à Cité de Dieu.

Il s’agit enfin, d’un cluster socio-institutionnel local qui se propose une gamme intégrée de projets et d’actions, ayant Cité de Dieu comme référence territoriale et considérant son articulation avec les quartiers adjacents et avec la ville.

En termes plus larges, le cas de Cité de Dieu nous renvoie au problème-clé de la lutte contre les inégalités et l’exclusion sociale, dans des communautés populaires appauvries, très souvent stigmatisées et soumises historiquement, quand ce n’est pas à l’abandon, à des mécanismes politiques de fragmentation et de domination. L’histoire de Cité de Dieu est emblématique de ce type de problème, et les chemins qui s’ouvrent ici pour sa résolution, outre les bénéfices pour ses propres habitants, peuvent fournir des indications pour d’autres territoires aux caractéristiques communes, spécialement dans les contextes métropolitains.

Sources :

Cet article est disponible sur le blog : Bulletin international de développement local durable