socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

L’Utopie en héritage La Société du Familistère de Guise, de la mort de Jean-Baptiste Godin à la dissolution de l’Association (1888-1968)

Thèse présentée pour l’obtention du doctorat d’histoire soutenue publiquement le 12 octobre 2012

Jessica Dos Santos, octobre 2012

À télécharger : PDF (8,8 Mio)

Résumé :

…l’étude de l’histoire de la Société du Familistère suscite une réflexion sur les facteurs du succès comme sur ceux de l’échec. Au sein d’une grande entreprise productrice de ce qu’on appelle communément un « bien de consommation durable », bien avant la naissance de l’électroménager, les facteurs de production que sont l’innovation ou l’investissement se combinent fortement à l’influence de la demande d’une clientèle dont l’évolution marque toute la période. Comprendre les sources de la réussite économique du Familistère suppose donc d’établir le rôle respectif, certes difficilement quantifiable, tant de l’augmentation des facteurs de production proprement dits – capital et force de travail – que de l’ensemble des autres sources de croissance : progrès techniques créés ou assimilés, formation professionnelle, organisation productiviste du travail, innovation commerciale et marketing… La capacité de l’entreprise à anticiper et à satisfaire – voire à susciter – la demande d’une clientèle aux goûts variables selon les lieux, les groupes sociaux et les époques contribue grandement à expliquer le succès économique, et surtout la naissance d’une marque porteuse de sens. La pression concurrentielle apparait enfin comme un facteur explicatif dominant, qui s’exerce tant sur la stratégie commerciale que sur l’organisation interne de l’Association, déchirée entre l’héritage social du Fondateur et l’obligation accrue de s’adapter à l’évolution du marché national et international. De la même façon, se pencher sur les causes de l’échec invite à mesurer la part de responsabilité de chacun, et plus largement à se demander si la dissolution fut provoquée par des événements conjoncturels – difficultés économiques dues à l’ouverture européenne – ou par des causes structurelles liées à l’organisation même de l’Association.

Sources :

Portail du RECMA www.recma.org