socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Solidarité et charité dans la question sociale : les associations en France et les ONG au Brésil

Thèse de doctorat en Sociologie. UNIVERSITÉ PAUL VALÉRY - MONTPELLIER III, France.

Aline Mara Eberspächer-Gumz, décembre 2010

À télécharger : PDF (2,2 Mio)

Résumé :

Il est possible d’observer que dans les vingt dernières années une nouvelle catégorie d’organisations s’est renforcée dans les sociétés brésilienne et occidentale. Cette catégorie est née de la force unificatrice de la société civile. La société a perçu qu’en travaillant ensemble, de forme associative, avec la participation de volontaires, on renforce les moyens d’atteindre ses objectifs. Au Brésil, ces organisations sont appelées tiers secteur, étant donné qu’elles n’appartiennent ni au premier secteur (l’État), ni au second (le Marché), elles sont populairement nommées des ONGs (organisations non gouvernamentales). Dans la société française, ces organisations sont appelées de l’économie sociale et solidaire. Ce modèle économique est né de l’association d’individus qui ont lutté pour une meilleure qualité de vie.La thèse présente une analyse comparative des caractéristiques des organisations du tiers secteur prenant en considération la réalité européenne, à partir de la France et celle de l’Amérique latine à partir du Brésil, focalisant la théorie, l’action professionnelle et le financement des agents responsables du fonctionnement de ces organisations. La thèse présente ainsi les similitudes et différences à travers une analyse comparative entre les organisations françaises et brésiliennes qui s’occupent de la question sociale. Cette analyse permet une réflexion à propos du rôle du citoyen face aux pouvoirs publics et des réelles capacités de transformation sociale engendrées par le tiers secteur.

Sources :

Theses.fr