socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Le développement et les besoins humains fondamentaux selon Manfred Max-Neef

Thierry Groussin

À télécharger : PDF (190 Kio)

Résumé :

Ce que le modèle de Manfred Max-Neef rend évident, c’est que la satisfaction des besoins humains fondamentaux ne peut être réellement assurée de manière simple en fournissant des biens et des services à ceux qui sont dans le manque.

Vouloir résoudre les pénuries d’une manière mécaniste, spécialisée et extérieure – médicaments contre les épidémies, boîtes de conserve contre la famine, argent contre la pauvreté, gendarmes contre l’insécurité… - ne permet pas d’enclencher de véritables dynamiques de développement. Vouloir pallier l’insatisfaction des besoins fondamentaux par une course à la productivité non seulement est illusoire mais peut même se révéler destructeur. Et vouloir parachuter les solutions comme on parachute des vivres ou des médicaments, sans ouvrir un espace à la parole de l’autre, sans lui donner la possibilité d’élaborer à travers cette parole sa propre conscience de sa situation, revient à nier la nature humaine, une partie de son système de besoins et de ses ressorts.

Les formes d’organisation, les structures politiques, les valeurs, les règles, les espaces, les contextes, les pratiques sociales, font aussi partie des réponses aux besoins fondamentaux de l’être humain.