socioeco.org
Sitio de recursos de la economía social y solidaria

Patrimoine et lien social comme résistances à l’économicisation

VIIemes Rencontres du Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire, Rennes (2007)

Marius Chevallier, mayo 2007

RIUESS 2007 - VIIémes Rencontres du Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire - Rennes - 24 et 25 mai 2007

Para bajar : PDF (83 KiB)

Resumen :

Les processus de professionnalisation, d’évaluation et de marchandisation ont pour point commun de soumettre les activités humaines à la logique de l’efficience. Cette « économicisation » nécessite d’identifier clairement les fonctions qui sont remplies par ces activités afin de justifier l’allocation de ressources à leur réalisation. La concentration des efforts de production sur les fonctions que l’analyse rationnelle a pu identifier et évaluer tend à réduire la mobilisation vis-à-vis des autres dimensions des activités. En outre, la cohésion sociale tend à se résumer à la division du travail. Nous faisons l’hypothèse que les organisations de l’économie sociale et solidaire se caractérisent par une résistance et une alternative : elles assument la responsabilité des conséquences de l’économicisation en instaurant des liens de solidarité au-delà de la division du travail et en participant à la transmission des patrimoines comme entités n’ayant pas subi de réductionnisme.