socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Conjoncture internationale, société civile, économie sociale et solidaire dans une perspective Nord-Sud

Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités, Série Recherches, no.21, Université du Québec en Outaouais, 37 pages.

Louis Favreau, Daniel Tremblay, 2001

À télécharger : PDF (350 Kio)

Résumé :

Comme en témoigne la mobilisation des organisations non gouvernementales internationales (ONGI) au cours de la dernière décennie, par exemple lors des nombreux sommets et conférences organisés par l’ONU (Rio, Beijing, Copenhague?) ou en réaction aux négociations sur la finance et le commerce internationaux (Seattle, Washington, Prague?), la société civile sait aujourd’hui se faire entendre sur la scène mondiale. Avec les années 1990, nous avons assisté non seulement à un regain de la contestation sociale au plan international, mais aussi à l’internationalisation et à la transnationalisation de réseaux, d’organisations et d’entreprises collectives (Foster et Anand, 1999; Keck et Sikkink, 1999; Lindenberg, 1999). Aujourd’hui, les ONGI sont en outre de plus en plus aptes et décidées à participer activement aux grands débats économiques (Cameron, 2000) et des expressions comme celle d’ " entrepreneuriat social " qui, il y a peu, auraient sans doute été mal accueillies dans leur vocabulaire, en font maintenant partie sans que l’on s’en étonne outre mesure (Fowler, 2000).

Par ailleurs, un nombre croissant de voix plaident présentement pour une organisation mondiale plus efficace des solidarités, une organisation qui permettrait de mieux comprendre les enjeux actuels, d’analyser les expériences en cours, de formuler des projets nouveaux et de participer activement à leur réalisation. Dans cette nouvelle conjoncture internationale : quelles sont les forces en présence ? Quelles sont celles qui soutiennent ou auxquelles pourraient s’allier les organisations, entreprises et réseaux d’économie sociale et solidaire ? Quelles sont, d’autre part, celles qui freinent ces initiatives et entravent la progression d’une " autre mondialisation " ? Sans avoir la prétention d’y apporter des réponses complètes et encore moins définitives, c’est sur ces questions que porte le présent texte.

Sources :

Site de l’Observatoire de l’Economie Sociale www4.uqo.ca