socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Des dispositifs de jugement pour et par les consommateurs ?. Les systèmes participatifs de garantie du commerce équitable, de l’agriculture biologique et des Amap

Revue française de socio-Economie, 2012, vol. n° 10, issue 2, pages 199-217

Diane Rodet, 2012

Lire l’article complet sur : www.cairn.info

Résumé :

Présentant les propriétés des singularités, les biens issus du commerce équitable, de l’agriculture biologique et les AMAP, offrent un terrain inédit pour étudier la participation des consommateurs aux dispositifs de jugement. Plusieurs réseaux de ces secteurs mettent en effet en place des « systèmes participatifs de garantie » impliquant l’ensemble des parties prenantes de la production dans le processus d’évaluation et de garantie. Ils participent ainsi à une démarche plus globale de résistance face au risque perçu de désingularisation qu’entraînerait la certification par tiers.

Plan de l’article

Introduction

Les produits équitables, biologiques et les AMAP comme singularités

La recherche de biens et services produits dans de « bonnes conditions »

Des biens et services multidimensionnels, incommensurables et de qualité incertaine

Des dispositifs de jugement impersonnels

Un dispositif de jugement classique : la certification par tiers

Le contrôle par tiers indépendant comme fondement de la confiance

Un échange de promesses

Une information simple pour consommateur confiant

Des dispositifs de jugement en concurrence

Les systèmes participatifs de garantie : permettre aux « citoyens » de juger

La participation des parties prenantes comme fondement de la confiance

L’idéal d’une connaissance permettant de juger soi-même

Le consommateur-citoyen a une « expertise » valable

La démarche de progrès : vers une amélioration des pratiques

Résister à la désingularisation ?

Conclusion

Sources :

Cairn info