socioeco.org
Resource website of social and solidarity economy

Les conditions de la démocratie dans les coopératives : Les conflits de légitimité démocratique entre coopérative, mutuelle et entreprise

XIVe Rencontres du RIUESS, mai 2014, Lille

Thierry Brugvin, mai 2014

RIUESS 2014 - XIVe Rencontres du Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire - Lille - 21-23 mai 2014

À télécharger : PDF (270 Kio)

Résumé :

La définition sociologique d’une unité de production devrait porter sur le statut des propriétaires majoritaire, car il engendre généralement un pouvoir dominant. Au sens sociologique, dans les mutuelles le pouvoir dominant est celui des usagers et dans les coopératives celui des travailleurs. Les banques sont des coopératives au plan juridique, alors qu’elle devraient être dénommée banques mutualistes au plan sociologique. Dans les mutuelles la majorité des sociétaires sont des usagers et non des travailleurs. Ainsi, dans les mutuelles pluralistes, les usagers-sociétaires se désintéressent majoritairement de leur droit de vote. Alors, les dirigeants prennent les commandes au détriment des usagers et des salariés.

Plusieurs types de légitimité démocratique sont en conflit dans les coopératives (avec la liberté de décision de sa force de travail pour le salarié), dans les mutuelles (la légitimité de l’usager), dans les entreprises privées (la légitimité par la propriété privée) et dans les entreprises publiques (la légitimité par la propriété publique, mais surtout la légitimité élective par le peuple).

Sources :

RIUESS riuess.org