socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire
'

Jeunes dans l’économie sociale et solidaire : s’engager, y faire carrière ?

Jeunesses. Etudes et synthèses n°22

Observatoire de la jeunesse, novembre 2014

À télécharger : PDF (270 Kio)

Résumé :

L’INJEP (Institut national de la jeunesse et de l’Éducation populaire) explore dans ce numéro les enjeux liés à l’intégration des jeunes dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. Entre renouvellement générationnel du secteur et quête de sens.

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) dédie le vingt-deuxième numéro de son bulletin Jeunesses: études et synthèses aux liens qu’entretiennent les jeunes avec l’économie sociale et solidaire (ESS). Les enjeux liés à l’intégration des jeunes dans le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) dépassent en effet les questions d’insertion professionnelle et interrogent les structures quant à leur capacité à assurer la relève générationnelle dans les instances de gouvernance du tiers-secteur.

Autrement dit : l’ESS est-elle capable d’intégrer les jeunes comme acteurs engagés dans la défense des valeurs qu’elle porte et pas seulement en tant que salariés du secteur ? Pour apporter des pistes de réponses, l’auteure de ce texte, Angélica Trindade-Chadeau, chargée d’études et de recherche « Insertion professionnelle des jeunes » à l’INJEP, explore les études les plus récentes produites en la matière. Elle dessine ainsi les attraits de l’ESS pour une jeunesse en quête de sens et d’engagement, confrontée à la crise de l’emploi, doutant des fondements et des valeurs portés par le travail traditionnel.

Entre volonté d’autonomie, désir d’émancipation et envie d’être utile pour la société, les jeunes ont très largement une image positive de l’ESS. Cependant la part des jeunes travaillant dans ce secteur s’élève seulement à 18% contre 25% dans le privé. Précarité et salaires faibles sont aussi le lot de l’ESS.

Conscients de l’impérative nécessité de renouveler ses cadres, les acteurs de l’ESS, et, notamment l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES) donnent des orientations en matière de formation professionnelle. Question de survie. Car si la présence de jeunes cadres dans le secteur reste faible, celui-ci ne pourra pas relever le défi du renouvellement de son encadrement, dont près d’un tiers partira à la retraite dans les dix prochaines années.

source : communiqué de presse INJEP du 26/11/14

Sources :

Mediaterre.org