socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire au Luxembourg. Bilan et perspectives.

Note d’analyse

Pierre Perard, avril 2015

À télécharger : PDF (1 Mio)

Résumé :

L’ESS s’est développée à partir de la fin des années 1990 au Luxembourg mais elle pèse relativement peu dans l’économie par rapport à ses voisins européens. En 2011, le secteur rassemble 25032 emplois, à temps plein et partiel, ce qui représente 7% de l’emploi total du pays, contre 10% en Belgique, 9% en France. Un tiers des entreprises sociales et solidaires sont issues des services de santé et de l’action sociale et regroupent trois quarts des emplois de l’ESS.

Cette économie est définie de manière large, par trois critères d’inclusion que sont l’existence d’activités économiques, la finalité sociale et l’autonomie d’action, et par deux critères de progrès, une gouvernance démocratique et une démarche de développement durable.

Une montée en puissance du secteur

Depuis une dizaine d’années, on constate toutefois une montée en puissance de l’ESS au Luxembourg, due à l’évolution démographique, et notamment au vieillissement de la population, qui entraîne l’émergence de nouveaux besoins.

Parmi les formes traditionnelles de l’ESS juridiquement reconnues, les associations (59% des emplois dans l’ESS) et les établissements d’utilité publique (26%) sont les plus représentés. Ces deux types de structures ont vu leur emploi plus que doubler entre 2000 et 2011. Viennent ensuite, de manière plus modeste, les entreprises sociales à but lucratif (8%) et les coopératives et mutuelles (8%), dont le nombre d’emplois a plus que triplé en dix ans.

Sources :

Think Tank pour la solidarité