socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

La qualité des collectifs de travail dans les entreprises participatives

Mémoire Final Titre Psychologie du travail CNAM Lyon, France

Sarah BUIH, juillet 2015

À télécharger : PDF (3,1 Mio)

Résumé :

L’entreprise, et plus largement les organisations, sont des lieux de pouvoir. Chacun joue son rôle, et tente de tirer son épingle du jeu, en fonction des ressources qu’il trouve en lui et dans le contexte donné. Ces organisations ou systèmes, véritables construits où les règles s’établissent de manière empirique (Crozier & Friedberg, 1977, p.228), génèrent des stratégies d’acteurs : travailler revient à lutter pour faire sa place dans un milieu composé de contraintes objectives, et à trouver un équilibre entre coopération et autonomie.

Les organisations sont aussi des lieux où chacun peut souhaiter retirer de son investissement une forme ou une autre de rétribution : reconnaissance, argent, développement personnel, etc.

Compter sur son travail pour qu’il nous élève, nous apprenne à vivre avec les autres et à nous connaître nous-mêmes, et - pourquoi pas - nous rende heureux, est une idée qui a fait son chemin depuis la dernière guerre mondiale.

Face à ces aspirations, des entreprises proposent une alternative aux modèles classiques d’organisation : la participation des salariés. Stratégie ou idéologie, technique managériale manipulatrice ou valeur incarnée et partagée, les différentes formes d’entreprises participatives semblent offrir du bon et du moins bon, mais attirent de plus en plus de travailleurs.

Sources :

Site de la Recma recma.org - Lauréats du 7e Prix de la Recherche Coopérative