socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Les initiatives culturelles citoyennes, de l’expérimentation démocratique à la construction politique des communs culturels. Étude comparée de l’Ateneo Popular Nou Barris (Barcelone) et de la Casa Invisible (Malaga)

XVIe Rencontres Inter-univiversitaires de l’Economie Sociale et Solidaire - RIUESS - Montpellier, 25.27 mai 2016

Maité Juan, mai 2016

RIUESS 2016 - XVIe Rencontres du réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire - Montpellier - 25/27 mai 2016

À télécharger : PDF (490 Kio)

Résumé :

Face à la crise de légitimité des institutions représentatives en Espagne, et plus largement, la crise sociale, les initiatives citoyennes peuvent constituer des expérimentations démocratiques aptes à proposer des réponses aux problèmes sociaux non pris en charge par les pouvoirs publics.L’objet de cette communication est de s’interroger, d’une part, sur la capacité des initiatives culturelles citoyennes à se construire comme des communs culturels à travers une gouvernance collective, et, d’autre part, à peser sur l’action publique en générant des innovations institutionnelles. Nous analyserons comment ces processus d’auto-organisation citoyenne se fondent sur le principe de réciprocité, en soumettant la production et la distribution des biens culturels à l’arbitrage démocratique et en suscitant une élaboration collective des normes de gouvernement. Nous étudierons également de quelle manière ces modèles de gestion citoyenne-communautaire induisent un régime de propriété hybride,articulant propriété publique et propriété commune. Il s’agira d’observer dans quelle mesure les initiatives citoyennes, en tant que publics critiques,peuvent devenir des forces de proposition et peser sur les cadres institutionnels.