socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Assises de l’Economie Sociale et Solidaire. Restitution de la journée du 7 octobre 2015

Métropole Européenne de Lille

Résumé :

La Métropole Européenne de Lille publie les actes de ses Assises de l’ESS du 7 octobre 2015. Ces actes présentent les différents axes du Plan d’Action Métropolitain de l’ESS pour 2015-2020, puis une retranscription de l’ensemble des tables-rondes, conférence et ateliers de ces Assises.

Le Plan d’Action Métropolitain de l’ESS pour 2015-2020 de la Métropole Européenne de Lille s’articule au Plan métropolitain de développement économique. Il a également une ambition transversale et métropolitaine, d’alliance avec les autres politiques de La MEL – l’économie, l’habitat, les déchets, les transports, l’énergie, l’innovation – ; et dans un processus de concertation avec les territoires et les villes.

Un Comité métropolitain de l’ESS, instance de pilotage du Plan, se réunit deux fois par an, tandis que l’évaluation permanente est réalisée par un laboratoire de façon à mesurer en permanence les progrès réalisés et les résultats obtenus.

Le Plan d’Action Métropolitain de l’ESS s’articule autour de 5 axes :

  • Accompagnement et financement. C’est l’axe majeur de ce plan. Il s’agit d’encourager et d’aider au démarrage et au développement de l’activité de l’ESS particulièrement dans les quartiers relevant de la politique de la ville. Il s’agit aussi d’encourager et d’accompagner les démarches de mutualisation et de coopération économique. On retrouve notamment dans le cadre de cet axe « l’appel à projet Entreprendre Autrement avec La MEL ».

  • Animation territoriale. Il s’agit d’affirmer le rôle de chef de file de La MEL, garante de la stratégie et de la cohérence globale de la politique de l’ESS sur son territoire et de conforter les plans d’action des communes engagées dans l’ESS.

  • Recherche, développement et innovation. il s’agit de soutenir la recherche dans la perspective de sa contribution à la structuration, au développement et au changement d’échelle de l’ESS. Soutenir la recherche, c’est par exemple la Chaire de l’ESS, on les démarches d’innovation sociale, ou encore la mise en œuvre d’une monnaie complémentaire.

  • Sensibilisation, formation et promotion, notamment la sensibilisation des étudiants à entrepreneuriat social.

  • Emplois et ressources humaines. Il s’agit d’accompagner dans le maintien de l’emploi les structures de l’ESS et de garantir la qualité de l’emploi ; de promouvoir la Gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) territoriale, notamment dans le champ de l’insertion par l’économie ; c’est expérimenter de nouveaux dispositifs et poursuivre le dialogue social territorial. Il s’agit également par exemple de participer à la définition et au modèle économique du projet Territoires zéro chômeur, initié par ATD Quart Monde. (article du RTES)

Sources :

Site du RTES rtes.fr