socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

L’association comme réponse à la question sociale du XIXe au XXe siècle : d’un registre libéral à l’alliance à l’Etat social

Revue de la Régulation n°14, 2ème semestre Automne 2014

Anne Fretel, octobre 2014

Lire l’article complet sur : regulation.revues.org

Résumé :

La résolution de la question sociale en France va dès le XIXe siècle être au cœur de débats sur les réformes économiques et sociales à mettre en œuvre. Le débat se structure principalement autour d’une alternative : le renforcement de la logique libérale ou la reconnaissance d’un rôle élargi de l’Etat. Si la question sociale a été polarisée par ces deux registres discursifs, des institutions autres ont participé aux débats : les associations. Reste que les penseurs de l’association ont pour une part construit leur point de vue en l’articulant aux logiques libérales et d’Etat social. C’est la thèse développée dans cet article. Centré sur une analyse des registres de pensée des auteurs ayant mobilisé la notion d’association, l’article met en avant deux périodes distinctes : au XIXe siècle l’association est pensée dans le sillage du libéralisme économique alors qu’au XXe, cette dernière s’inscrit plutôt dans le sillage de l’Etat social. Le retour historique sur les formes de régulation de la question sociale par l’association permet d’éclairer la mise en tension actuelle que connaît l’association entre libéralisme économique et Etat social, mise en tension difficilement appréhendable si l’on se cantonne à l’idée que l’économie sociale relève principalement du champ de la réciprocité.

Sources :

Revue de la Régulation regulation.revues.org/1942