socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Pour ou contre le revenu de base inconditionnel ?

Un revenu minimal d’existence ; sans lien avec le travail ; pour tout le monde. L’idée est si simple qu’elle secoue tous les schémas de pensée. REISO lance le débat en donnant la parole à Albert Jörimann qui défend ce principe. Il définit le revenu de base et répond aux critiques émises jusqu’ici.

juin 2011

Lire l’article complet sur : www.reiso.org

Résumé :

Le revenu de base est un paiement de transfert de l’Etat à tou-te-s les habitant-e-s du pays ; il est payé aux individus, sans rabais ou pénalités pour les couples ; il doit être d’une hauteur suffisante pour couvrir les besoins de base ; il est versé indépendamment d’autres sources de revenu ou de la fortune ; et il est payé sans conditions ou contre-prestations requises.

Le revenu de base permet donc à tout un chacun de mener une vie modeste, mais digne, sans aucune obligation d’exercer une activité lucrative. En cela, il rompt le lien classique entre revenu et travail – au moins partiellement. Il remplace les prestations des assurances sociales jusqu’à hauteur de son montant. Au-delà, les assurances sociales restent en vigueur au titre d’« assurances complémentaires ». Dans le cas de l’invalidité par exemple, l’assurance continue de couvrir tout ce qui concerne les mesures de réadaptation, de qualification, de réinsertion, les moyens auxiliaires, etc.

Sources :

Site web de la revue d’Information Sociale REISO, Suisse www.reiso.org