socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Stratégie pour un tourisme durable au Cambodge : l’action des acteurs publics touristiques locaux au regard des ressources et compétences

Gestion et management. Université Nice Sophia Antipolis,

Hang Thearonn, 2016

À télécharger : PDF (8,7 Mio)

Résumé :

En ce qui concerne la perception du tourisme durable, on constate que les directeurs publics ont la même approche ou définition. Mais, en matière de stratégies, les moyens manquent dans tous les domaines pour développer un tourisme durable. De façon plus précise, les contraintes se résument aux cinq enjeux qui sont liés aux ressources humaines, aux méthodes de travail, au cadre juridique, à l’appui institutionnel et financier, et à la sensibilisation publique dans le secteur touristique du Cambodge. Ces insuffisances ont entraîné une exploitation peu réfléchie des potentiels de ressources touristiques et ont provoqué des fuites économiques élevées à l’étranger. Sans planification pensée à long terme, certaines attractions ne sont plus en mesure d’assurer leur durabilité, menant à la dévastation de trésors touristiques, à l’altération des valeurs socio-culturelles et d’identité nationale; ce mécanisme évolutif pourrait conduire à un développement incontrôlé contribuant à dégrader rapidement la communauté locale et l’environnement. Comme le ministère du Tourisme au Cambodge l’a souligné, s’il n’est pas correctement géré, le développement du tourisme permettra d’enrichir une petite minorité tout en excluant la majorité de la population du pays. Dans ces conditions, les directeurs provinciaux chargés du tourisme, en tant que représentants du ministère, jouent un rôle déterminant dans le tourisme durable et influencent directement à la fois le pouvoir politique et la prise de décision locale et même nationale. Leur rôle s’applique à la gestion interne et la coopération externe qui sont fortement dépendantes de la qualification personnelle des individus, c’est les « ressources et compétences ». Cependant, si les directeurs locaux sont aujourd’hui confinés dans un rôle plutôt de gestionnaires, avec de faibles moyens, nous estimons qu’ils pourraient devenir de véritables directeurs locaux susceptibles de faire travailler ensemble les acteurs dans le cadre d’une politique claire.