socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

RailCoop : La mobilité durable et citoyenne sur de bons rails !

Interview Alexandra Debaisieux, Directrice Générale Déléguée RailCoop

octobre 2020

À télécharger : PDF (170 Kio)

Résumé :

Créée le 30 novembre 2019, RailCoop est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) qui ambitionne de redonner du sens à la mobilité ferroviaire. Projet écologique et citoyen, son offre de services viendra compléter le maillage ferroviaire français et débutera par la réactivation de la ligne Lyon-Bordeaux dès 2022. Découvrez — et prenez part à — ce projet d’avenir soutenu par PLS à travers l’interview exclusive d’Alexandra Debaisieux, Directrice Générale Déléguée de RailCoop !

L’ouverture à la concurrence du marché ferroviaire français a permis l’apparition d’un nouvel acteur : RailCoop. Celui-ci bouscule les codes du monde ferroviaire tant par les objectifs qu’il défend, les services qu’il propose que par les valeurs et principes qu’il incarne.

Quand l’économie sociale et solidaire s’invite dans le champ du ferroviaire : une entreprise pour et par les parties prenantes concernées !

RailCoop est en effet une SCIC – une Société Coopérative d’Intérêt Collectif – et fait donc partie de la grande famille des structures de l’économie sociale et solidaire. Son offre de services est structurée par les principes et valeurs incarnés par l’ESS, d’où elle tire sa spécificité et sa force. Les services proposés par RailCoop ne seront pas guidés par la finalité du profit économique.

En débutant par la réactivation de la ligne Lyon-Bordeaux — délaissée par la SNCF et les politiques publiques pour manque de rentabilité —, RailCoop cherche à allier viabilité économique et finalité d’utilité collective et sociale.

Organisée en coopérative, RailCoop associe dans sa gouvernance toutes les parties prenantes concernées par cet enjeu — citoyens, cheminots, collectivités locales, associations, entreprises — sous le principe démocratique de 1 act.eur.rice = 1 voix. Ceci permet d’assurer une offre de services en adéquation avec les besoins réels des usagers et des concernés et garantit la primauté des personnes et de l’objet social sur le capital.

Par les liens étroits avec les besoins des usagers comme des territoires, la relance de la ligne Bordeaux-Lyon sera génératrice d’externalités positives. Elle permettra entre autres le désenclavement des territoires ruraux, la décentralisation du modèle ferroviaire en étoile où tout est actuellement connecté à la capitale, la réactivation d’une offre touristique et culturelle le long de ce trajet, etc.

Décarboner nos moyens de transport par le ferroviaire

« Aujourd’hui, 55% des gares ne sont pas ouvertes au trafic voyageur et 30% des gares ne sont ouvertes à aucun trafic. Quant aux lignes, on compte plus de 8000km de lignes non exploitées. Si l’on souhaite accélérer la transition écologique et le maillage territorial par le train, il est essentiel de tout mettre en œuvre pour combler ces manques et de venir en complément des services existants. » Alexandra Debaisieux, Directrice générale déléguée de RailCoop

Le transport ferroviaire — pour le fret comme pour les voyageurs— est un maillon essentiel pour réussir la transition écologique. L’énergie requise par le chemin de fer représente moins d’un douzième de celle exigée par le transport routier.

Le développement du transport ferroviaire permet indirectement de préserver la biodiversité et de minimiser l’impact écologique de nos déplacements. De plus, le train est très complémentaire des mobilités douces (vélos, etc.). Il apparait évident que le développement d’une offre ferroviaire, en plus de ses externalités sociales positives, est nécessaire pour réussir nos objectifs de transition écologique, et doit être une priorité de nos politiques publiques, aussi bien à l’échelle nationale qu’européenne.

De plus, les services proposés par RailCoop sont basés sur les principes de l’économie circulaire. En réutilisant des infrastructures existantes telles que des gares et voies de chemin de fer déjà construites, mais délaissées, RailCoop propose des solutions concrètes aux problèmes sociaux et environnementaux.

Quelques chiffres clés

  • 61% des Français sont prêts à prendre le train plutôt que l’avion pour des raisons écologiques ;

  • 34% d’augmentation du trafic routier prévue d’ici 2050 ;

  • 90% des Français résident à moins de 10km d’une gare ;

  • 30% des gares françaises ne sont pas desservies par un service ferroviaire (fret ou passager) ;