socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Comprendre l’économie sociale: Fondements et enjeux

Site de l’éditeur

Jean-François Draperi, Editions Dunod, Collection Action Sociale, France, 2007

La querelle traditionnelle entre l’économie de marché et des services publics masque l’existence de l’économie sociale, qui est de fait le cadre de l’activité professionnelle de plus en plus de personnes, en travail social comme dans beaucoup d’autre domaines. « Volontariat, égalité, solidarité » est sa devise. Ambitionnant de concevoir et mettre en oeuvre une économie plus juste et moins dévastatrice, elle est tout à la fois une voie d’éducation à la citoyenneté dont l’économie est le support et une voie de développement économique et social fondée sur l’éducation de ses membres.

Beaucoup y prennent part sans même en avoir conscience : participer à une assemblée générale d’association, être administrateur de sa mutuelle, prendre une part sociale dans sa banque coopérative, s’associer pour consommer sont ainsi autant de formes de l’entrepreneuriat en économie sociale.

Cet ouvrage offre à tous les responsables et militants de l’action sociale, de l’aide et de la protection sociale, ainsi qu’à toute personne impliquée dans le secteur associatif, mutualiste ou coopératif, les clefs pour comprendre les fondements et les enjeux de leur activité professionnelle ou de leur engagement.

Sommaire

Comprendre et entreprendre. Pourquoi l’économie sociale ? L’économie sociale. Un cadre théorique de référence. La pratique sociale, coeur de métier de l’entrepreneur en économie sociale. S’associer, mutualiser, coopérer. S’affronter ou coopérer ? Les trois temps du projet coopératif. De la charité à la mutuelle et de la mutuelle à la Sécurité sociale. Les associations et l’État : du dos à dos au coude à coude ? Les difficultés d’articulation au politique : l’exemple du socialisme français. Éthique et posture épistémologique de l’économie sociale. Hommes, entreprises et territoires. Sociétés de capitaux et groupements de personnes : deux gouvernances distinctes. Banalisations : l’économie sociale questionnée. La vie démocratique de l’entreprise d’économie sociale. Les structures d’insertion, espaces d’exploitation ou de solidarités ? Les coopératives d’activités et d’emplois (CAE). Coopératives, commerce équitable et développement. L’intercoopération. Conclusion : Penser l’économie sociale. Bibliographie. Index des auteurs. Index des matières.

Lire aussi la Note de Lecture de Recma