socioeco.org
Resource website of social and solidarity economy

Le revenu de base, une impulsion culturelle salutaire

2011

Le film: 1heure36

Le film est captivant, il fait réfléchir, il touche et met le doigt sur ce qui est possible et raisonnable de réaliser. Il permet de voir la situation de la société et le devoir de l’argent sous un jour nouveau. Un thème salutaire dans une actualité brûlante !

Un sujet d’avenir qui concerne chacun : une nouvelle sorte de revenu inconditionnel pour tout le monde. Cela suscite des émotions, des questions. Plus de chances données à l’initiative personnelle ? Ou bien l’effondrement de la société de performance ? Et le financement ? Le film bouscule les habitudes, surprend, donne à penser. Faisons pour une fois du destin commun une affaire personnelle. Le revenu de base inconditionnel apporte de nouvelles énergies dans tous les domaines de la société.

Un nouveau droit civique est en train de naître : le revenu de base inconditionnel !

« L’humanité serait-­elle si proche de la liberté ? Stimulant, démasquant nos craintes avec un clin d’œil, captivant parce que très direct, ce film nous laisse souriants et heureux de comprendre. »

« Ce film laisse une profonde impression. Il fait réfléchir et encourage l’activité individuelle. Il enlève la crainte devant l’inconfort de la pensée. Il éveille un vif intérêt et une prise de conscience envers le fonctionnement de la société. Une impulsion culturelle au-delà de l’idéalisme, un défi ! »

« Ce film est beaucoup plus qu’un assemblage de questions, de réponses et d’arguments. Certes, on y voit de nombreux témoins de notre époque, il y a des graphiques et tout ce qu’il se doit dans un documentaire éducatif, mais il y a aussi des conceptions étonnantes et utopiques. »

« C’est un film intelligent sur l’état de notre monde. Une tentative d’explication du fonctionnement du revenu de base, qui le financerait et ce qu’il pourrait changer. »

« Ce film éveille la curiosité et invite à réfléchir. Une leçon d’économie à ne pas manquer. »

« Si chacun est son propre roi, personne ne doit être le roi de l’autre. »

Sources :

Site agora vox www.agoravox.tv/