socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

SolidarAuto, garage solidaire

octobre 2016

La vidéo : 4:46

Ouvert depuis 2013 à Échirolles, dans la périphérie de Grenoble, SolidarAuto 38 compte aujourd’hui plus de 2 000 clients, tous justifiant d’un quotient familial. « On sert un public que les garages ordinaires ne voient pas », explique Guy Labrunie, président de SolidarAuto 38.

Venu récupérer sa voiture, Yvon confirme : « Sans SolidarAuto, c’est simple, je laissais tomber ma voiture. » Et pour cause, explique ce retraité qui a fait le tour des garages grenoblois et a pu comparer les devis : « Vu les tarifs, la solution la plus avantageuse pour moi aurait été d’envoyer ma voiture à la casse. Et aujourd’hui je n’aurais plus de véhicule. »

Christine, elle, avoue qu’avant de connaître le garage associatif, elle n’osait pas emmener sa vieille voiture à réparer : « Mes clignotants ne marchaient plus et mes phares étaient en mauvaise état. Mais je me disais que je n’aurais jamais les moyens de payer. »

Rénovation et revente

Le modèle économique de SolidarAuto 38, basé sur la rénovation et la revente de véhicules donnés, permet au garage de proposer un travail de professionnels à des tarifs accessibles.

Et les besoins sont réels, assure Guy Labrunie : « Avoir la possiblité de se déplacer de manière autonome est essentiel ici. Notamment pour des raisons professionnelles. Beaucoup de personnes sont employées à des horaires décalées, ou dans des zones commerciales non desservies en dehors des horaires de fréquentation, ou bien, dans des zones industrielles très éloignées du centre de Grenoble en direction de Lyon ou Chambéry. »