socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Institut d’Etudes Economiques et Sociales pour la Décroissance Soutenable

www.decroissance.org/

Le mot « décroissance » a été employé par Jacques Grinevald, traducteur, disciple et ami du père de la bioéconomie, Nicholas Georgescu-Roegen, qu’il rencontre en 1974, afin de résumer et rassembler pour la première fois en français ce principe de bioéconomie. Nicholas Georgescu-Roegen parlait parfaitement le français et utilisait avec ses traducteurs le mot décroissance en français dans le texte. L’universitaire Jacques Grinevald a fait paraître en français le travail du mathématicien américano-roumain dans un livre de 1979 intitulé Demain la décroissance : entropie-écologie-économie, traduit et préfacé par Ivo Rens et Jacques Grinevald (Lausanne, éd. Pierre-Marcel Favre et à présent disponible en ligne sur le site des « Classiques des sciences sociales »).