socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

La Coalicion Rural signe un accord alternatif à l’Accord de libre-échange en Amérique du Nord (ALENA)

En signant un accord commercial alternatif, les coopératives mexicaines et américaines de la Coalicion Rural souhaitent développer des connexions entre les exclus des deux pays. Un concept qui allie commerce équitable, réseau d’échange de savoirs et de technologies, et dynamique de globalisation des solidarités.

Philippe CHIBANI-JACQUOT, décembre 2001

Par une nuit de septembre 1992, une cinquantaine de membres de la Coalicion Rural (organisation non-gouvernementale fondée en 1978) se sont retrouvés sur un pont reliant El Paso, aux Etats-Unis, à Juarez, au Mexique. Ils y ont signé un traité commercial alternatif au NAFTA (acronyme anglais pour ALENA) chargé d’envisager un autre mode de coopération économique. Cette coopération réunit « tous les exclus, qu’ils viennent du Mexique ou des Etats-Unis, qu’ils soient noirs, blancs, indigènes, asiatiques », selon les mots de Chilo Villareal, représentante des membres mexicains au sein de la coalition. Le traité envisage de développer des échanges de savoirs et de technologies, de développer des modes de production et de commercialisation maîtrisés par les populations et non imposés par le système néo-libéral. Il est né d’un constat : les exclus du système parlent le même langage et ont la même vision de l’économie, qu’ils soient aux Etats-Unis ou au Mexique. Il s’agit donc de leur donner les moyens de concrétiser cette proximité intellectuelle à travers des outils de coopération. La Coalicion Rural a permis, par exemple, à trois femmes de créer un commerce de proximité dans un village reculé, et ce avec une mise de seulement 120 $. Une association organise, quant à elle, un enseignement sur le droit des femmes dans six communautés grâce à une bourse de 300 $ par mois. Depuis avril 2001, une autre des concrétisations du traité, essentielle et emblématique celle-ci, est la vente sur Internet (Supermarketcoop.com) de produits mexicains agricoles et artisanaux, ce qui crée une passerelle entre le producteur mexicain et l’acheteur nord-américain. Au-delà de l’aspect commercial, ce site doit générer une mise en réseau des solidarités entre les différents membres de la Coalicion Rural, et, beaucoup plus largement, entre tous ceux qui entreront en contact avec la Coalicion via le site. L’opération est aussi l’occasion d’un échange de technologies puisqu’une formation au multimédia a été organisée à destination de l’ensemble des structures participantes, en même temps qu’une dotation en matériel de tous les producteurs. Au Mexique, un responsable informatique est chargé de régler les problèmes à distance et des étudiants en informatique se sont portés volontaires pour assister les organisations. Aujourd’hui, tous ces « exclus du système » ont donc acquis la capacité et les moyens de partager leurs connaissances et leurs expériences. Par ailleurs, le traité est une réponse à la dépendance de l’agriculture mexicaine vis-à-vis de la politique agricole des Etats-Unis. Supermarketcoop.com ne propose pas les produits demandés par l’économie américaine mais les produits que les paysans et artisans mexicains souhaitent commercialiser. C’est l’identité et la culture d’une population, notamment indigène, qui se défend ainsi grâce à une maîtrise du circuit de commercialisation. Aujourd’hui, 1 300 familles trouvent dans Supermarketcoop.com un nouveau débouché pour leur production, tout en évitant les intermédiaires. Un produit qui coûte 26 $ à l’acheteur sur le Net rapporte 20 $ au producteur, les 6 $ restant couvrant les frais d’envoi et la taxe sur les transactions virtuelles. Des problèmes de livraison rendent perfectible l’organisation, d’autant que des produits frais comme les fruits et les légumes font partie du catalogue. Selon la Coalicion Rural, si les résultats sont encore difficilement quantifiables, ils prendront en compte un processus global de développement, dans ses dimensions économique, sociale, environnementale, éducative.

Notas:

Chilo Villareal, chilov@infosel.net.mx - Rural Coalition/Coalicion Rural, 1411k Street NW, Suite 901 - Washington, DC 20005, US

Fiche rédigée dans le cadre de l’Assemblée Mondiale des Citoyens, Lille, décembre 2001.

Sources :

D-P-H (Dialogues, Propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale) www.d-p-h.info/index_fr.html