socioeco.org
Resource website of social and solidarity economy

Du commerce équitable aux filières durables

Axe thématique : D’autres formes d’entreprendre, de produire, de consommer

Le terme « Commerce équitable » est apparu en Europe pour introduire de la justice et de la solidarité dans les échanges commerciaux entre pays du Nord et pays du Sud. Pour des milliers de producteurs de pays du Sud, il a été et reste une grande opportunité d’obtenir une meilleure qualité de production, de meilleurs prix, de meilleures conditions de travail et l’amélioration de la qualité de vie pour eux-mêmes et leur entourage. En effet, il ne faut pas réduire le commerce équitable a une simple stratégie de commercialisation, il peut aussi être le moteur d’un production locale durable, d’emplois décents, de relations d’équité entre les genres, etc. En favorisant la mise en réseaux et l’organisation entre petits producteurs locaux, en valorisant le travail et la protection de l’environnement, en en appelant à la responsabilité des consommateurs dans leurs actes d’achats quotidiens, il permet des relations plus solidaires dans la production, la commercialisation et la consommation.

Dans son acception récente de Commerce Sud-Sud ou Nord-Nord, il intègre de plus la dimension territoriale, remettant l’accent sur le marché local et intégrant des notions comme souveraineté et sécurité alimentaires, droits de l’homme et protection de l’environnement.

Mais le commerce équitable, pas plus que la finance solidaire ou les monnaies locales ne peut être en soi une réponse à tous les problèmes de développement. Il est nécessaire d’inclure tous les acteurs de la chaîne de valeur. Les producteurs du commerce équitable pourraient dès lors se transformer en l’un des maillons d’une chaîne de production solidaire, qui mette en alliance les institutions et réseaux promoteurs de l’ESS, des entreprises sociales, des consommateurs organisés et dans certains cas, des politiques publiques d’appui à ces initiatives. Pour ce faire, il s’agit de « remonter » les chaînes productives solidaires en donnant la préférence à des fournisseurs qui respectent les critères solidaires et écologiques, créer des entreprises quand elles n’existent pas en amont avec des investissements recherchés auprès d’initiatives de la finance solidaire, etc. jusqu’au consommateur final.

Foires de Consommation (Ferias de Consumo) au Vénézuéla, foires permanentes ou itinérantes de petits producteurs de l’ESS, initiatives d’articulations de consommateurs au Brésil, Value Chain Development Program (VCDP) en Asie, sont autant de pistes pour élaborer, distribuer et commercialiser des biens ou des services issus de l’ESS jusqu’à leur consommation finale, qui implique elle-même le consommateur dans ses choix quotidiens et dans son bien-être.

38 publications | 12 Vidéos | 7 outils pédagogiques | 2 propositions | 32 études de cas | 54 Documents d’analyse/working papers/articles | 3 Chartes /manifestes | Une note de lecture | 8 interventions publiques | Une filmographie | 15 thèses | 4 articles

38 publications

12 Vidéos

7 outils pédagogiques

2 propositions

32 études de cas

54 Documents d’analyse/working papers/articles

3 Chartes /manifestes

Une note de lecture

8 interventions publiques

Une filmographie

15 thèses

4 articles