socioeco.org
Sitio de recursos de la economía social y solidaria

Rencontrer les besoins locaux

Etude de cas du livre Responsabilité sociale et environnementale, 2006

Vincent Commenne, 2006

BP Pologne : une multinationale introduit la RSE en Europe de l’Est

BP opère en Pologne depuis 1991, axé sur le commerce de détail, le GPL, les huiles, bitumes et produits chimiques. Avec son réseau de stations-service dans tout le pays, BP est l’un des plus grands propriétaires de sites de vente au détail en Pologne. BP Pologne est à l’initiative de démarches intéressantes tant au plan environnemental que social. L’un des investissements de BP dans la société polonaise et soutien aux communautés locales est le programme « Clean Business » (Czysty Biznes). Ce programme est le fruit d’une association entre l’entreprise, la Fondation polonaise de partenariat environnemental et Groundwork, une organisation environnementale anglaise. Le but de Czysty Biznes est d’élever la performance environnementale de petites et moyennes entreprises (PME) et de démontrer comment celle-ci peut être couplée à une plus grande efficacité et à une rentabilité accrue, y compris pour les communautés locales.

Un autre exemple de l’implication de BP en Pologne, en matière sociale : Autokreacja (Autocréation). Ceci est également un projet que BP soutient sur le long terme en collaboration avec le Prince of Wales Business Leaders Forum. Il vise à donner de l’assistance aux personnes non employées sur le marché du travail. Les résultats sont remarquables : la majorité des personnes ayant suivi ce programme ont retrouvé un travail ou continuent leur formation.

Titan Cement SA (Grèce) : mettre son expertise au service de la communauté locale

Titan est une société grecque plus que centenaire, active dans le secteur cimentier. L’entreprise est à l’origine du Titan Group, présent aux États-Unis, en Serbie, en Bulgarie, en Égypte et en Yougoslavie-Macédoine. La RSE a été implicitement au coeur de la philosophie de la compagnie quasi depuis sa création. Depuis quelques années, elle est devenue une valeur centrale explicite du groupe. C’est ainsi qu’en 2000, Titan a co-fondé le Réseau grec de RSE ; en 2002, l’entreprise est devenue signataire du Global Compact des Nations unies ; en 2003, elle s’est faite membre du World Business Council for Sustainability Development. Titan s’affirme donc comme l’une des sociétés grecques les plus volontaristes en matière de RSE. Ses pratiques se situent tant sur le plan environnemental que sur le plan social. Épinglons celle qui a valu à Titan Cement d’être sélectionnée par Global Compact parmi les quinze meilleures pratiques RSE en 2003 33 : le FAOS34. Ce programme illustre bien comment une entreprise peut répondre à des besoins locaux. Chez Titan, tout est parti du constat que la compagnie avait développé un véritable savoir-faire dans le domaine de la lutte contre les accidents du travail. Le taux des fréquences d’accident a été en diminution constante depuis des décennies, atteignant des niveaux très bas pour le secteur. Titan a décidé de mettre son savoir méthodologique au service de la communauté locale. C’est ainsi que, en partenariat avec des autorités locales, Titan a lancé en 2000 un programme visant à promouvoir la sécurité de l’enfant et la prévention des accidents à l’école. L’entreprise rencontrait là un besoin important puisque le ministère grec de la Santé et de la Sécurité répertoriait que 25 % des accidents arrivant à des enfants de 5 à 14 ans se produisaient en milieu scolaire.

Deux ans après le lancement du programme, celui-ci a déjà produit plusieurs résultats. L’association à but non lucratif FAOS a été mise sur pied, consacrée à des projets et initiatives pour une avancée éducative ; des audits de sécurité, suivis de rapports et de contrôles ont été faits dans quatorze écoles de la région, avec cent vingt professeurs ayant été entièrement formés à la prévention aux accidents ; des plans d’investissements ont été mis en place dans des écoles-pilotes ; on a assisté à une implication non seulement du personnel de Titan mais également de la communauté académique, des entreprises locales et des autorités publiques locales. Un plan a été rédigé de manière à ouvrir le programme FAOS à de nouvelles écoles et de nouvelles régions.

Stations Banyan Tree (Maldives) – Une chaîne de stations touristiques dans la région Asie Pacifique

Banyan Tree est une entreprise privée qui gère un certain nombre de stations touristiques dans de nombreux pays asiatiques. L’une des premières unités de la chaîne est celle des Maldives.

L’entreprise utilise la responsabilité sociétale comme stratégie commerciale. Non seulement elle s’attache à identifier des projets à caractère sociétal et à s’y engager, mais elle en fait la publicité. Les stations attirent bon nombre d’écotouristes. L’un des projets lancés par l’entreprise est la création d’un fonds Green Imperative (« impératif vert »). Chaque client y contribue à hauteur d’un dollar par nuit passée dans la station. Pour chacun de ces dollars, l’entreprise met également un dollar. Les fonds sont utilisés pour appuyer des projets dont l’environnement est au centre : préserver le corail, par exemple, ou « protéger les gibbons ou les tortues, ou bien encore financer du travail en recherche et développement dans les nouvelles technologies pour sauvegarder les récifs de corail » explique la directrice générale, Mlle Claire Chiang.

Citizen Police Liaison Committee (Comité de liaison citoyens-police – CPLC), Karachi, Pakistan

Le CPLC se veut une institution de régulation apolitique et indépendante pour son fonctionnement, dirigée par des bénévoles et offrant ses services à tous les citoyens à travers la police. Le CPLC est un exemple d’arrangement de type « hybride » pour assurer des services publics potentiellement utiles, là où les systèmes de gouvernance classiques sont en échec. Le CPLC est devenu un élément important dans l’action policière à Karachi, la plus grande ville du Pakistan. Le CPLC travaille de concert avec la police et se concentre sur l’amélioration de la performance de la police par un appui positif de son travail.

Tant le gouvernement fédéral que la communauté des affaires locale ont énormément intérêt à ce que la ville prospère économiquement. La communauté des affaires est celle qui contribue le plus au CPLC. La plupart des membres du CPLC sont des hommes d’affaires actifs. Le secteur des entreprises aide le CPLC de nombreuses manières différentes.

ITC (ex-India Tobacco Company), Inde

ITC (autrefois appelée la India Tobacco Company) est l’une des plus grandes entreprises en Inde et fait partie du groupe British American Tobacco Company. Il y a quelques décennies, l’unique activité de l’entreprise était de fabriquer et de commercialiser des cigarettes et d’autres produits fabriqués à partir du tabac, mais depuis, elle s’est diversifiée dans d’autres domaines et maintenant elle fabrique et commercialise de l’huile de cuisine et dirige une chaîne d’hôtels. On pourrait voir ce mouvement pour diversifier les activités de l’entreprise au-delà du tabac et le changement de son identité (de India Tobacco Company à ITC Ltd.) comme faisant partie du programme de RSE. De plus, l’entreprise est devenue très proactive dans toutes les sphères du domaine social : entre autres, elle soutient des activités sociales et culturelles, elle se concentre sur des questions de sécurité professionnelle et d’environnement, etc.

Véase también :