socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Des pratiques de Commerce Equitable à un Commerce International plus équitable Sud-Nord (l’expérience d’EChoppe)

12/04/2006

Ginette Adiffon Saizonnou, Pierre Zanou

Des pratiques de Commerce Equitable à un Commerce International plus équitable Sud-Nord (l’expérience d’ECHOPPE)

 

Type de contribution :

  • Présentation et analyse d’initiatives de commerce équitable Sud-Sud, Inter-africain ou Nord-Sud.

  • Nom et prénom du présentateur ou présentatrice: Pierre Zannou, Ginette Adiffon Saizonnou

  • Statut : Représentants et délégués des artisans.

  • Organisation représentée: ECHOPPE (Echange et Organisation pour la Promotion des Petits Entrepreneurs)

  • Adresse complète: Quartier Agbondjédo C/ 1059 (maison Doubogan) 01 BP 3254, Cotonou,

  • Numéro de téléphone et de télécopieur : 93 20 35 48 / 95 45 79 00

  • Adresse électronique: florianperrudin@hotmail.com / echoppesasao@yahoo.fr

[[1. Présentation de l’association ECHOPPE}}

1.1. Objectifs de l’association

Echoppe est une association à but non lucratif, laïque, dont l’objectif premier est de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale, facteurs d’annihilation de la personne humaine et de ses potentialités.

Son action est centrée essentiellement sur la promotion des petites activités de production, de service ou de commerce, qui constituent la principale alternative face aux défaillances du secteur économique moderne pour l’emploi des nouveaux actifs, notamment les femmes et les jeunes. Considérant que l’intégration économique constitue l’un des moyens le plus efficient d’intégration sociale et de promotion de la personne, notre association a pour objectif principal d’aider les personnes les plus démunies à accéder à des activités génératrices de revenus. Pour se faire, nous avons mis en place différentes actions telles que l’aide à l’installation pour les jeunes artisans, la formation technique et le recyclage professionnel, l’aide à l’innovation et à la commercialisation sans oublier les actions à caractère social complémentaires telles que l’éducation sanitaire et nutritionnelle, l’alphabétisation ou la promotion du planning familial.

A ce jour, ECHOPPE mène ses actions dans les villes de Lomé (Togo), de Cotonou (Bénin) et de Bamako (Mali).

2.2. Réalisations antérieures majeures et partenaires

Des innovations et des initiatives majeures

  • Echoppe est la première structure à mettre en place en Afrique (à Lomé en 1990 et à Cotonou en 1993), un système de micro-crédit destiné aux femmes les plus défavorisées, en collaboration avec OXFAM et le CCFD. Aujourd’hui, ces systèmes sont devenus de véritables mutuelles indépendantes qui doivent leur succès à un accompagnement social fort des bénéficiaires.

  • Afin de freiner les dégâts du paludisme au Bénin, Echoppe entreprend la production de moustiquaires imprégnées avec l’appui de la Caisse Française de Développement. C’est la première fois au Bénin qu’un tel produit est disponible. De 1994 à 1998, ce sont plus de 12.000 moustiquaires qui seront vendues à prix coûtants.

  • Le réseau Artisans du Soleil

  • En 1993, Echoppe crée Artisans du Soleil, un réseau de distribution destiné à aider les artisans à vendre leur production et qui répond aux principes du commerce équitable.

  • Aujourd’hui, le réseau compte un magasin indépendant : en France à Angers ainsi qu’une centrale d’achat en France (à 40 Kms d’Angers).

  • La gamme de produits du réseau compte plus de 350 produits fabriqués au Bénin, au Togo et au Mali, qui se décline en plusieurs catégories : tissus, bois, fer, bijoux, etc. Une gamme qui s’est enrichie et s’enrichit encore des innovations proposées régulièrement par les artisans.

  • Echoppe a formé et intégré au réseau des jeunes de la rue et des handicapés.

  • Des actions importantes en France :

  • Echoppe est membre co-fondateur de la Plate Forme pour le Commerce Equitable (PFCE). La PFCE est un organisme français de représentation des acteurs du commerce équitable, réunissant une trentaine d’associations et entreprises. Elle assure un travail de lobbying auprès des pouvoirs publics et de recherche sur les enjeux du commerce équitable. Elle opère un travail de sensibilisation auprès du grand public et soutient les actions sur le plan local.

  • Echoppe est aussi co-fondateur du site Internet www.commercesolidaire.com, site de vente en ligne de produits issus du commerce équitable.

2. Description du cadre du projet

  • L’artisanat

Une des activités principales de notre association est la commercialisation de produits artisanaux fabriqués au Bénin et au Togo, selon les principes du commerce équitable et vendus sous la marque « Artisans du Soleil ». Notre siège en France joue, en quelque sorte, le rôle de centrale d’achat, destinée à approvisionner les magasins vendant des produits issus du commerce équitable, en France. Nos bureaux de Cotonou et de Lomé font le lien entre le siège et les artisans africains. Ils se chargent de passer les commandes auprès des artisans, de collecter les marchandises avant de les expédier en France. Les artisans béninois (au nombre de 50) sont principalement des couturiers, des teinturiers, des sérigraphes, des tisserands et des ferblantiers. Tandis, qu’à Lomé, les artisans, au nombre de 20, sont principalement des sculpteurs sur bois et des ferrailleurs.

Ce réseau d’artisans s’est constitué au fil des années et de l’augmentation des ventes, en intégrant des personnes disposant de qualifications professionnelles mais ayant des difficultés à vivre de leur métier ou des personnes totalement exclues du système économique à qui il a fallu apprendre un métier. Ainsi, depuis plus de 10 ans, Echoppe assure régulièrement une partie des revenus d’environ 70 artisans.

  • Le commerce équitable

A travers son engagement auprès des artisans béninois et togolais, Echoppe propose une alternative efficace pour réduire les inégalités dues aux défaillances du système économique mondial. En effet, convaincue qu’il existe une autre façon de faire du commerce, sans que l’une ou l’autre des parties ne soit lésée, Echoppe a orienté son action autour des principes du commerce équitable:

  • assurer une juste rémunération aux artisans leur permettant ainsi de satisfaire leurs besoins élémentaires (alimentation, santé, éducation, logement)

  • garantir le respect des droits fondamentaux des personnes (exemple : refus de l’exploitation des enfants)

  • instaurer des relations durables entre les différents partenaires économiques

  • favoriser la préservation de l’environnement

  • proposer aux consommateurs des produits de qualité

En Europe, le commerce équitable représentait un chiffre d’affaires de 373 millions d’euros et environ 800 000 producteurs d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine en bénéficiaient, en 2001. L’Europe est la principale destination mondiale des produits issus du commerce équitable. Soulignons que quatre pays représentent plus particulièrement le moteur du marché européen : la Suisse, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne et l’Autriche. En France, le chiffre d’affaires du commerce équitable suit une évolution exponentielle. Alors qu’il était de 6 millions d’euros en 2000, l’année 2003 affiche un résultat de 45 millions. On ne peut que supposer une progression similaire dans les prochaines années compte tenu du travail de sensibilisation opéré par les acteurs du commerce équitable auprès des consommateurs français et européens.

  • Le Groupement Artisans du Soleil (G.A.S)

Sous l’impulsion d’Echoppe, la plupart des artisans béninois du réseau (37 exactement) se sont réunis en une coopérative des Artisans du Soleil au début de l’année 2003. Une de leur première action significative fut la participation au Salon National de l’Artisanat Béninois (SNAB) en 2003 ainsi qu’en 2004.

Cette coopérative a été créée dans le but de donner aux artisans plus d’autonomie.