socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

L’implication des associations dans les politiques publiques de développement rural : la résonance territoriale des mondes associatifs

Thèse Université Toulouse le Mirail - Toulouse II (07/12/2011), Anne-Marie Granié;Laurence Barthe (Dir.)

Jean-Pierre Loredo, décembre 2011

À télécharger : PDF (15 Mio)

Résumé :

Depuis plus d’un siècle, les associations accompagnent les changements que vivent les espaces ruraux français. Longtemps laissées à l’écart, elles sont aujourd’hui très sollicitées dans la mise en œuvre de l’action publique de développement rural. Des premiers contrats de pays des années 1970 à la LOADDT de 1999, en passant par le programme européen LEADER, les associations sont invitées, ou s’invitent, pour faire vivre une démarche de démocratie participative. Elles se mobilisent afin de faciliter la construction d’un projet partagé de territoire. Cette thèse s’interroge sur le rôle du rapport au territoire dans les modalités d’implication des associations dans ces procédures de développement. En analysant les processus de construction des mondes associatifs, nous proposons une lecture socio-spatiale de la nébuleuse associative. L’action publique de développement rural, en sollicitant les associations, va interagir, plus ou moins fortement, avec ces mondes associatifs et les amener à se redéfinir. L’espace politique choisi par les élus, va entrer en résonance avec les configurations socio-spatiales associatives et orienter les modalités d’implication des associations dans la construction du projet territorial. Prescrite, volontaire ou volontariste, l’implication associative va se moduler aussi en fonction de la pédagogie de conduite du projet territorial mise en œuvre par les élus et les chargés de mission. Ce modèle d’analyse est appliqué au Pays Quercy Rouergue, projet de pays avorté, à l’origine de la modification de la LOADDT.