socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Comment ne pas faire de commerce tout en en faisant ? Le cas de systèmes de paniers dits alternatifs en agglomération lyonnaise

Réconcilier Démocratie et Economie : la dimension politique de l’entrepreneuriat en économie sociale et solidaire, Dacheux E., Goujon D. (Ed.) (2010) p. 276

Aurélie Dumain, Emilie Lanciano, 2010

À télécharger : PDF (110 Kio)

Résumé :

On assiste depuis quelques années, dans le domaine des activités agroalimentaires, au développement et/ou à la structuration de démarches qui se veulent alternatives aux formes " conventionnelles " de production et d’échanges. Dans le champ vaste de ces " alternatives « , les systèmes de paniers agroalimentaires connaissent un développement à la fois rapide et intense : ils mettent en relation avec ou sans intermédiaire des consommateurs et des producteurs pour l’échange de " paniers surprise " de biens agroalimentaires, sur la base de contrats d’engagement pour une certaine période. Certaines de ces initiatives rejoignent les principes en ce qu’elles substituent aux termes et aux valeurs de l’échange marchand capitaliste des échanges fondés sur la réciprocité, l’engagement et la solidarité entre les parties prenantes. Au delà des principes canoniques de l’ESS, l’ensemble de ces acteurs engagés dans ces " expérimentations " réalise un travail pour sortir de l’échange marchand classique, et recadrer la relation marchande pour la rendre sociale et solidaire. L’objet de ce papier est d’observer ces nouvelles expérimentations de la critique en actes du capitalisme et de nous interroger sur les démarches accomplies pour recadrer la relation marchande en vue de la rendre sociale et solidaire. Dans quelles mesures parviennent-elles concrètement à créer de nouveaux liens entre producteurs, consommateurs, entre territoires urbains et ruraux ? Quels sont les outils qu’elles déploient ? Comment par ces actions locales les acteurs cherchent à agir sur des situations globales ? Nous présenterons donc les résultats intermédiaires de cette recherche en nous concentrant sur les systèmes de paniers dits alternatifs dans l’agglomération lyonnaise. Nous montrerons la diversité des modes de débordement de la logique marchande, mais également les limites qu’elles rencontrent. Nous nous appuierons sur une méthodologie socio-ethnographique mêlant entretiens semi-directifs de producteurs et d’intermédiaires impliqués dans ces démarches, mais également d’observation participante.

Sources :

HAL: halshs-00521424, version 1 halshs.archives-ouvertes.fr