socioeco.org
Resource website of social and solidarity economy

La détermination du prix équitable : Vices et vertus du prix de marché

Gestion 33, 1 (2008) 59-65

2008

À télécharger : PDF (280 Kio)

Résumé :

Qu’est-ce que les promoteurs du commerce équitable visent à travers le paiement d’un prix équitable et comment s’y prennent-ils pour en déterminer le montant ? Pour répondre à ces questions, l’article s’appuie sur une enquête de terrain menée auprès des deux principaux mouvements français de commerce équitable, Artisans du Monde et Max Havelaar et sur une étude de documents internes à Fairtrade Labelling Organizations International (FLO). L’idée qui y est poursuivie est que la définition du prix équitable est intimement liée à la façon dont les militants perçoivent les vices mais aussi les vertus du prix de marché. Etablir un prix équitable c’est d’abord répondre aux dysfonctionnements attribués au « commerce conventionnel ». Autant le prix de marché est supposé résulter des comportements calculateurs et des forces aveugles du marché, autant le prix équitable ambitionne de faire abstraction de ces forces pour garantir le respect d’exigences morales et tenir compte de la situation de chaque groupement de producteurs. Pour autant, un prix équitable n’est pas uniquement un prix opposé au prix de marché. En s’appuyant sur plusieurs exemples concernant les importations d’artisanat et le calcul d’un prix minimum équitable pour les produits agricoles, l’article signale que les situations de concurrence rendent impossible d’ignorer les prix pratiqués dans les circuits du commerce conventionnel. Il montre en outre que ce constat n’est pas forcément mal vécu. Faire en sorte que le prix équitable ne soit pas totalement déconnecté du prix de marché est alors perçu comme la condition du développement et de l’autonomisation des producteurs et comme la preuve d’une relation d’égale dignité entre ces derniers et les consommateurs.

Sources :

HAL: hal-00533324, version 1 halshs.archives-ouvertes.fr/