socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Quel « sens » du travail en économie sociale et solidaire : l’exemple des chantiers d’insertion par l’activité économique

XIe Rencontres du RIUESS - Poitiers - 15/17 juin 2011

Marco Aurelio Crocco, juin 2011

RIUESS 2011 - XIe Rencontres du Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire - Poitiers - 15/17 juin 2011

À télécharger : PDF (1,7 Mio)

Résumé :

L’exemple des chantiers d’insertion permet de montrer en quoi l’innovation sociale repose sur « la valorisation des individus au coeur de l’activité de travail » sans pour autant, évacuer les préoccupations des « résultats et des performances en production ». En effet, ces deux aspects semblent complémentaires dès lors qu’on est dans l’activité économique et qu’on veut valoriser le travail des personnes concernées. Point d’innovation sociale sans une recherche constante d’équilibre entre l’activité de chacun au travail et la production (de biens et/ou services, mais aussi de valeurs et de savoirs) par le travail.

En même temps, le champ de l’insertion et plus particulièrement de l’insertion par l’activité économique (IAE), au sein de laquelle s’inscrivent les chantiers d’insertion, permet de questionner les modes d’organisation du travail au travers de sa propre organisation. En effet, le secteur de l’IAE a ses spécificités qui doivent être lues dans le cadre plus large de l’ESS. C’est l’idée d’une « zone témoin » qui laisse apparaître des enjeux sociétaux et interpelle l’ensemble des entreprises de l’économie sociale et solidaire. (J. DEFOURNY, L. FAVREAU, J-L LAVILLE, 1998, p. 12)