socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Contribution à une réflexion sur l’économie solidaire et le territoire à partir d’une sociologie des ressources Du rôle des associations dans la reconversion du Bassin de Longwy à l’évolution d’Objectif Plein Emploi au Grand Duché de Luxembourg depuis les années 80.

Xe Rencontres du RIUESS - Luxembourg - 2 au 4 juin 2010

Jean-Luc Deshayes, juin 2010

RIUESS 2010 - Xèmes Rencontres internationales du Réseau Inter-Universitaire de l’Économie Sociale et Solidaire - Luxembourg - 2 au 4 juin 2010

À télécharger : PDF (140 Kio)

Résumé :

Trente ans de recherche sur les transformations du bassin de Longwy mettent en évidence le passage d’un territoire conquis lié à la progression de la socialisation du salaire à un local octroyé lié au retour de l’attribution catégorielle des ressources. S’organise ainsi le passage de la qualification à l’employabilité. Des stages d’insertion aux plans sociaux, il s’agit de définir les droits à ressources sur la base de la désignation de publics victimes, ou définis comme tels, du fonctionnement du marché. La puissance publique tutélaire et ses relais locaux, viennent soutenir le travailleur au nom de ses manques : manque d’employabilité, manque de qualification, manque de mobilité, manque de ressources. Ses passages récurrents sur un marché du travail ainsi légitimé l’obligent alors à prouver en permanence son employabilité. Un employeur territorial, constitué des intermédiaires de l’emploi, publics et privés, dont les associations organise cette tutelle de proximité, non sans tensions. Une sociologie des ressources met donc en relation la progression puis l’affaiblissement de la solidarité salariale, d’une part, et la reconnaissance des qualifications, d’autre part. Dans quelle mesure cette grille de lecture est-t-elle pertinente pour comprendre la dynamique d’OPE et des CIG au Grand Duché de Luxembourg ?