socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Création de Richesses en Contexte de Précarité : l’Expérience de l’Afrique de l’Ouest

Série Comparaisons internationales, no.3, Université du Québec en Outaouais, 109 p.

Sous la direction de Louis Favreau, Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités Yao Assogba, Habiboulha Kane, Sambou Ndiaye, Youssouf Sanogo, 2003

À télécharger : PDF (1,1 Mio)

Résumé :

L’érosion des compromis sociaux et des types dominants de régulation économique et sociale qui ont constitué la base des modèles de développement de l’après-guerre tant au Sud qu’au Nord constitue le c?ur de la crise actuelle. C’est dans cette mouvance générale que les mouvements sociaux ont commencé (recommencé) à occuper et à créer un espace d’innovation et de transformation sociale au coeur de la crise. Ce qui nous amène à formuler dans ce cadre comparatif Nord-Sud et Sud-Sud à partir de cette hypothèse générale quatre propositions: la création de richesses par l’économie populaire, sociale et solidaire devient de plus en plus importante dans le nouveau paysage économique et social mondial. Une partie de la montée d’une société civile à l’échelle mondiale se caractérise par une résistance à la mondialisation néolibérale ; une partie de cette société civile, moins visible, a émergé. Elle est faite de créateurs de richesse inscrits dans l’économie populaire, lesquels sont devenus de nouveaux acteurs collectifs de développement ; cette production de richesses s’inscrit dans le « local » qui est un nouveau « local ». Il ne s’agit ni d’un développement local par en haut (issu de l’aide internationale), ni d’un développement par en bas de type alternatif. Il met à contribution des acteurs multiples répondant à des logiques d’actions diverses. Cette création de richesses par l’économie populaire obéit surtout à une logique mixte plutôt qu’à une logique strictement économique car l’économique est enchâssé dans le social;ce nouveau « local » et cette économie populaire, sociale et solidaire sont susceptibles d’ouvrir de nouvelles voies au développement et à la démocratisation du développement. Les bâtisseurs de cette économie populaire sont surtout des acteurs qui adhèrent à des idéaux et à des valeurs de groupe (réussite économique et sociale collective).

Sources :

Site de l’Observatoire de l’Economie Sociale www4.uqo.ca