socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Démocratiser l’économie

Axe thématique : Une autre vision de l’économie

Les finalités économiques et sociales de l’économie sociale et solidaire (création de nouveaux marchés, réponse à de nouveaux besoins sociaux, création d’emplois, inclusion sociale, renforcement du capital social) font parfois oublier son projet politique de démocratisation de l’économie. Certains auteurs, comme Jean-Louis Laville (1999), définissent pourtant l’ESS comme « l’ensemble des activités contribuant à la démocratisation de l’économie à partir d’engagements citoyens ».

Celle-ci s’exprime de diverses manières :

  • de la façon la plus immédiate, par les aspects statutaires des mutuelles, coopératives, associations, etc. qui la composent, qui renvoient à une gouvernance démocratique des initiatives ; mais aussi

  • par la prise de décision collective entre acteurs sociaux (collectivités locales mais aussi professionnels, chômeurs, femmes, jeunes, investisseurs, etc) sur toute une série de variables économiques (définition des besoins sociaux à satisfaire, organisation de la production, « juste prix » dans le commerce équitable ou dans les systèmes de monnaies sociales, critères solidaires de la production, commercialisation, consommation, investissements, etc.).

Au-delà de ces aspects plus associés à une forme de gestion, on peut parler d’un projet politique d’alternative de transformation sociale :

  • la mise en débat, portée par les réseaux d’ESS, de la notion de richesse, de la place de la monnaie, de la mondialisation prédatrice, de la concurrence comme moteur de l’économie, de la destruction de l’environnement, etc.

  • par l’adhésion aux principes de redistribution et de réciprocité, en marge de l’Etat et du marché ;

  • la question de l’institutionalisation de l’ESS renvoie au fait qu’en plus des régulations établies par le marché et l’Etat, il existerait des modes de régulation démocratique et citoyenne des activités économiques ;

  • par l’inscription enfin dans l’espace économique de nouvelles formes de citoyenneté, d’engagement citoyen, articulant ainsi un nouvel espace public de proximité entre politique et économique.

Faire reconnaître pleinement que les principes démocratiques peuvent être aussi bien un mode de gestion, de médiation et de régulation économique dans la production et la consommation de biens et de services, au même titre que le marché et l’Etat est l’un des défis majeurs de l’économie plurielle (Fraisse, 2004)

66 publications | 20 Vidéos | 2 propositions | 4 études de cas | 50 Documents d’analyse/working papers/articles | 9 Chartes /manifestes | 6 notes de lecture | 16 interventions publiques | 4 thèses

66 publications

20 Vidéos

2 propositions

4 études de cas

50 Documents d’analyse/working papers/articles

9 Chartes /manifestes

6 notes de lecture

16 interventions publiques

4 thèses