socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Théorie systémique de l’action sociale et innovation sociale

Alliance de recherche université-communauté. Innovation sociale et développement des communautés. Gatineau, Québec : Université du Québec en Outaouais

Yao Assogba, mars 2010

À télécharger : PDF (760 Kio)

Résumé :

En sciences sociales, force est de constater que le concept de l’innovation sociale fait très peu l’objet des débats théoriques. C’est ainsi qu’on peut observer que lorsque l’innovation sociale (IS)1 fait l’objet d’études, il est plutôt rare que les chercheurs prennent soin de l’insérer dans un cadre théorique qui permettrait de l’appréhender sous l’angle de la fonction cognitive de la sociologie. Son retour en force dans les discours et les pratiques du développement des collectivités locales ou régionales, nécessiterait de la part des chercheurs en sciences sociales un intérêt de plus en plus grand pour sa théorisation. S’inspirant des grands sociologues de l’action sociale ainsi que des sociologues classiques de l’aspiration qui ont élaboré leurs théories à partir du paradigme interactionniste de type wébérien, nous proposons dans ce texte un cadre ou un modèle systémique de l’action sociale théorique qui permet une étude à la fois conceptuelle, compréhensive et explicative de l’innovation sociale comme objet de recherche sociologique. En outre, nous mettons en évidence ce que le modèle peut impliquer sur le plan de l’IS en matière de diffusion de l’IS dans une population datée et située.

L’essai comprend trois grandes parties. La première partie est consacrée à la définition et la mise en lumière des caractéristiques fondamentales de l’IS. Dans la deuxième partie, nous montrons l’homologie structurale entre l’IS et l’action sociale. Quant à la troisième partie, elle présente d’abord une typologie des acteurs sociaux eu égard à l’adoption et l’appropriation de l’IS. Nous montrons par la suite l’utilité pratique de cette typologie pour l’intervention sociale en vue de la diffusion et l’efficacité de l’IS par rapport à ses finalités sociales.