socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Autogérer la sécurité parasismique ? L’urbanisme ouest-américain : une nécessaire innovation locale

Coloquio Internacional de Economía social y solidaria en un contexto de multiculturalidad, diversidad y desarrollo territorial, 15, 16 y 17 de abril 2015 –UNCuyo / Université Blaise Pascal – Mendoza

Stéphane Cartier, avril 2015

Colloque International Economie Sociale et Solidaire, les 15, 16 et 17 avril 2015, Mendoza, Argentine

À télécharger : PDF (540 Kio)

Résumé :

Les initiatives en matière d’Economie Sociale et Solidaire remobilisent des modalités traditionnelles de solidarité. Elles revitalisent une appartenance globale des individus et des activités à des communautés qui imposent des règles de durabilité collective. Ces solidarités empruntent des principes universels de cohésion sociale, de cohérence organisationnelle et technique pour justifier la prédominance d’un intérêt communautaire et intergénérationnel sur le détail des intérêts particuliers immédiats.

La solidarité exige la reconnaissance : d’enjeux communs, d’interdépendances entre activités, de dénominations, de solutions collectives et d’unités communes de mesure (techniques, sociales et économiques). Face aux risques naturels, les politiques de sécurité espèrent impliquer la population à travers la maîtrise de son territoire. Il s’agit d’inciter la population à connaître et s’adapter aux contraintes naturelles locales pour délimiter les pratiques dangereuses. Souveraine, une autorité territoriale espère régler la coexistence vitale entre activités à l’échelle parcellaire, municipale ou étatique. Or, les menaces naturelles (telluriques, climatiques ou biologiques) transgressent les bornages, limites et frontières.

Sources :