socioeco.org
Sitio de recursos de la economía social y solidaria

L’Economie Sociale et Solidaire, une alternative communautaire pour les communautés afro-américaines

Coloquio Internacional de Economía social y solidaria en un contexto de multiculturalidad, diversidad y desarrollo territorial, 15, 16 y 17 de abril 2015 –UNCuyo / Université Blaise Pascal – Mendoza

Sous la direction de Eric Agbessi, abril 2015

Coloquio Internacional de Economía social y solidaria en un contexto de multiculturalidad, diversidad y desarrollo territorial, 15, 16 y 17 de abril 2015 –UNCuyo / Université Blaise Pascal – Mendoza

Para bajar : PDF (790 KiB)

Resumen :

Aujourd’hui, l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) est un thème sur lequel on légifère un peu partout dans le monde. Dans cet article, nous nous pencherons sur les origines de ce concept aux EtatsUnis.

Dans un contexte à forte dominante capitaliste qui la relègue au second plan, nous nous proposons de l’étudier sous l’angle communautaire. “Communautaire” en Amérique du Sud n’a pas la même signification que “communautaire en France. Nous considérons la communauté comme une multitude de groupes se rassemblant autour d’un acquis qui affecte psychologiquement et socialement les comportements et les interprétations, c’est-à-dire autour d’une même culture. L’ESS représente un double enjeu pour la communauté afroaméricaine : si cette dernière en est l’initiatrice, l’ESS est aussi la clé de son affirmation. L’objet de cet article est de montrer en quoi le communautarisme afroaméricain était précurseur des initiatives actuelles de l’ESS aux EtatsUnis, dans un environnement qui lui a été en permanence hostile, le poussant à innover pour exister. Pour cela, nous suivrons un plan chronologique qui décrit la transition d’un mouvement communautaire réprimé à une affirmation de l’économie sociale et solidaire.

Dans une première partie, nous étudierons la période allant de la répression du communautarisme afroaméricain jusqu’au début du XXè me siècle. En effet, les rapports constants de domination offrent un terrain fertile à l’éclosion d’initiatives citoyennes solidaires. Etudier la genèse du communautarisme dans un contexte d’esclavage et de déracinement nous permettra d’analyser les éléments inhérents à l’émergence d’une nouvelle coopération émancipatrice.

Dans une seconde partie, nous étudierons des mouvements contestataires qui ont favorisé l’affirmation de la communauté afroaméricaine aux EtatsUnis.

Pour lutter contre ces rapports de domination, de nombreuses initiatives ont été prises au fil du temps, nous en étudierons deux en particulier. Le Montgomery bus boycott fut l’un des mouvements qui engendra une cohésion dans la communauté afroaméricaine.

Cette affirmation de son identité a impulsé son organisation basée sur la solidarité. De la même façon, les Black Panthers ont permis à cette communauté de promouvoir une économie alternative à travers le développement de programmes sociaux.

Enfin, nous verrons que les initiatives solidaires ne sont désormais plus réprimées mais encouragées. Ainsi, le cadre leur est devenu favorable, principalement grâce à l’appui institutionnel. En effet, ces dernières décennies, les politiques publiques américaines ont suivi trois axes : le développement économique, l’accès à l’emploi et à la formation, et le développement économique communautaire. Des acteurs, publics comme privés, agissent en faveur de ce dernier, que ce soit par la mise en place directe d’actions de solidarité, par le financement d’actions ou par le positionnement en tant qu’intermédiaires entre le monde de l’entreprise et les communautés.

Dans le contexte de globalisation actuel, la palette des initiatives de l’économie sociale et solidaire est vaste. Par leur singularité, celles prises en Amérique du Nord au sein de la communauté afroaméricaine contribuent à élargir les perspectives internationales de l’ESS.

Fuentes :