socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Luttes et réappropriation collective des entreprises dans le champ des industries agroalimentaires : vers de nouvelles pratiques d’économie solidaire ? 

XVème Rencontres du RIUESS Université de Reims – 27 au 29 mai 2015 « La créativité de l’Économie sociale et solidaire est-­‐elle soluble dans l’entrepreneuriat »

Christian Palloix, mai 2015

RIUESS 2015 - XVème Rencontres du Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire - Reims – 27 au 29 mai 2015

À télécharger : PDF (250 Kio)

Résumé :

Suite au processus de désindustrialisation observé en France depuis les années 1980, se pose la question de la réappropriation collective par les salariés de leur entreprise menacée, fermée, délocalisée. Compte tenu d’une voie de la réappropriation par l’Etat (nationalisation) qui apparaît de plus en plus difficile à mettre en œuvre dans le contexte politique actuel se profile une réappropriation collective de l’entreprise en tant que ‘commun’ sous forme de coopérative ouvrière.

La longue lutte des FRALIB (1.336 jours) confortée par celle des PILPA, apparaît plus que légitime tant par l’apport des salariés à leur ‘commun’ menacé, fermé qu’au vu de la conduite destructrice de leur entreprise par les groupes multinationaux dont ils relevaient. Ces luttes, qui conduisent à des plans de reprise viables sous forme de ‘coopérative ouvrière’, ouvrent de nouvelles perspectives de réappropriation de ce ‘commun’ qu’est l’entreprise en économie solidaire. On y observe la réactivation des fils de la solidarité économique tant en amont (vers de nouvelles filières de matières premières) qu’en aval (vers le commerce équitable) ou au sein même de l’entreprise (nouvelle organisation plus plate, moins hiérarchique, nouvelle gestion, …..).