socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Indicateurs de richesse sociale en région bruxelloise

Cahiers, N°6, Économie sociale, 2006

mars 2006

À télécharger : PDF (1,3 Mio)

Résumé :

Les multiples débats relatifs à la notion de « richesse » qui ont pris place depuis le 16ème siècle ont connu de grands bouleversements au cours des dernières décennies. Envisagée jusqu’il y a peu sous son angle économique uniquement, la richesse est aujourd’hui examinée sous ses caractéristiques sociales, humaines et environnementales. Bien que dans le cadre de ce Rapport, l’accent sera mis sur les dimensions sociales de la richesse, ses autres caractéristiques n’en seront pas pour autant oubliées. Elles sont en effet indéniablement complémentaires. D’ailleurs, l’examen des richesses sociales fera ressortir lui même cette complémentarité. Avant de définir précisément ce qu’on entend par richesse sociale, le premier chapitre du rapport va retracer un aperçu historique de la notion de richesse. Cet aperçu proposera dans un premier temps l’évolution du concept de richesse en tant que notion matérielle et dans un second temps son élargissement aux autres dimensions pouvant la concerner. C’est dans ce cadre que seront évoqués les concepts de qualité de vie, de développement humain et de développement durable.

Le second chapitre sera entièrement consacré à la notion de « richesse sociale ». Afin d’en délimiter les contours, trois concepts lui étant relatifs seront examinés. Il s’agit des concepts de capital social, de cohésion sociale et d’exclusion sociale. Les liens que nouent ces concepts entre eux permettront de définir ce qu’on entend par richesse sociale. Les divers développements des cadres théoriques reliés à la notion de richesse se sont accompagnés de la recherche d’outils permettant de les mesurer. Le troisième chapitre proposera une présentation des différents indicateurs ou systèmes d’indicateurs susceptibles de traduire de manière chiffrée les concepts de capital social, de cohésion sociale et l’exclusion sociale ou encore d’en tracer l’évolution. La construction du cadre conceptuel au second chapitre et l’examen des indicateurs attachés aux notions de capital social, de cohésion sociale et d’exclusion sociale du troisième chapitre vont permettre de construire un indicateur de richesse sociale dans le quatrième chapitre. Cet exercice sera cependant précédé d’une analyse des réalités socio-économiques de la Région de Bruxelles-Capitale. Cette analyse permettra en effet de mettre en évidence les défis auxquels est confrontée la Région et donc d’insister plus fortement sur l’une ou l’autre dimension de la richesse sociale. Enfin, après avoir analysé les différentes composantes et après avoir défini la méthodologie à la base de l’indicateur, ce rapport proposera un indicateur de richesse sociale pour la Région de Bruxelles-Capitale.

Sources :

Pour la Solidarité www.pourlasolidarite.eu/