socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Des inventeurs sociaux pour des territoires à vivre : Bilan et perspective de trente ans d’une pratique de la recherche au service de l’action

Thèse Doctorat de sociologie économique dirigé par Jean-Louis Laville Conservatoire National des Arts et Métiers Paris - 2007, revue et actualisée en 2015

Martine Theveniaut, 2015

À télécharger : PDF (3,6 Mio)

Résumé :

Cette recherche a suivi l’itinéraire d’un vécu partagé : celui d’un petit groupe d’inventeurs sociaux, promoteurs ou partenaires d’activités d’insertion ou de créations d’activités affirmant, dès le début des années 1990, leur volonté de réfléchir, chemin faisant, à la portée de leur action. Prenant acte de l’émergence de pratiques de solidarités qui n’ont pas attendu le concept pour exister partout en France et en Europe, l’analyse examine comment s’installent des relations entre praticiens et chercheurs qui conceptualisent « l’économie solidaire » dans ces mêmes années. Elles apportent un sens commun à beaucoup de ces démarches, jusqu’à produire l’événement : une émergence collective d’un mouvement de pensée, adossé à un courant d’action. L’analyse est remontée à des antécédents significatifs du contexte dans lequel cette histoire au temps présent a pris forme. Elle a examiné ce parcours, sous toutes ces facettes, aussi bien ses extensions que ses replis, dans une durée de plus de trente ans, pour dégager quels sont leurs potentiels, souvent mésestimés , les questions communes qu’ils partagent et leur portée générale d’alternative dans la mutation sociale que nous vivons.

Ce point de vue s’accepte relatif, car si cette émergence sociale n’est déjà plus marginale, elle ne suffira pas ! Dans le mondial, la désaffiliation traduit une défaillance démocratique et institutionnelle. L’analyse se propose donc comme une pensée pour l’action dans l’intention de faire reculer les abus de position dominante qui prospèrent dans le flou des règles et le non-droit.

Pour changer de cap, il faut s’inscrire délibérément dans la transformation des grands enjeux planétaires. Et de ce point de vue, l’expérience a appris aux praticiens que si Local et le Global sont interdépendants, c’est dans leur ancrage territorial que des réponses deviennent opératoires, à la fois très complexes et très concrètes !

La Banque mondiale chiffre à 64% la richesse du monde qui provient du capital social et seulement 16% du capital des entreprises !

Comment reprendre en mains l’utilisation de ce potentiel dont une grande partie de l’humanité a été dépossédée, tel est le fil conducteur du déroulement de cette recherche.

Voir aussi :