socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Des inventeurs sociaux pour des territoires à vivre Martine Theveniaut - Résumé substantiel 2015

Thèse Doctorat de sociologie économique dirigé par Jean-Louis Laville Conservatoire National des Arts et Métiers Paris - 2007, revue et actualisée en 2015

Martine Theveniaut, 2015

À télécharger : PDF (500 Kio)

Résumé :

Ce résumé conserve le plan de la thèse en trois parties distinctes. Il met en évidence les points forts, et les enseignements tirés de l’expérience, cheminant du local au global. Les renvois aux pages du manuscrit sont entre parenthèses en bleu.

Partie 1 : Elle relate comment, à partir des années  80, le pouvoir a été pris dans l’action par des « inventeurs sociaux » créant emplois et activités d’utilité sociale et « comment » leurs résultats se sont ancrés dans  des territoires de vie. Ce récit, appliqué au département de l’Aude est autre chose qu’une monographie, c’est le témoignage vécu d’un parcours, analysé avec méthode et rigueur. Si le parcours est singulier, il participe, avec beaucoup d’autres, à l’émergence d’un mouvement de transformation sociale qui, de façon plurielle et concomitante, s’est inscrit dans la vie collective en France, en Europe et dans le monde.

Trois chapitres développent une facette différente de cette émergence.

  • Faire un bilan critique et déconstruire pour reprendre sa vie an mains.

  • Constitution d’espaces d’organisation dans lesquels l’individu concret peut se reconstruire avec d’autres.

  • Comment des collectifs organisés et des élus ont  réinvesti le fonctionnement démocratique à partir de la base.

Partie 2 : elle traite de l’émergence de l’économie solidaire en France

L’hypothèse est que la notion a fait sens parce qu’elle cristallisait une voie de changement possible. Des systèmes d’action composites localisés se sont constitués, de façon concomitante, jusqu’à constituer une expression autonome, en dehors de la sphère strictement publique. Comment leur mobilisation a-t-elle pris place dans le débat des idées et dans le mouvement social de façon plus large? Dans les mutations que nous vivons, quels enjeux, quelles espérances, quels potentiels portent une émergence dans laquelle l’approche territoriale prend une place décisive, de façon inédite.

Deux chapitres développent cette question

  • De l’émergence à l’entrée en politique publique

  • L’organisation territoriale de l’économie solidaire

Partie 3 : Elle aborde les prémices d’une alterlocalisation, entre dynamique de créativité et résistance à l’inhumain, dans une visée de changement radical.« Small is beautiful » n’est tout simplement plus possible. Ce constat brutal intervient ici à la charnière des trois parties. Nous ne pouvons plus imaginer bien vivre dans le local, sans intégrer dans l’analyse le cadre global dans lequel ce vivre-ensemble s’insère.

Deux chapitres développent cette question

  • Les fondamentaux éthiques et les processus de transition vers un autre monde possible. Tout n’est pas bon à jeter dans l’institué. Le non droit sert la puissance. Elle n’a jamais été concentrée entre aussi peu de mains dans l’histoire du monde. Sans principes de droit, démocratiquement établis, et sans institutions légitimes veillant à leur respect, rien n’empêchera la loi des plus forts de s’imposer. C’est pourquoi il n’est pas possible de faire l’impasse sur ce qui fonde la légitimité d’un pouvoir : pouvoir de quoi ; exercé comment ; vers quelles finalités.

  • Mondialité et alterlocalisation. « L’interculturalité, destin des peuples, mais pas n’importe comment ! » Le pouvoir potentiel de l’énergie accumulée dans les actes posés par les individus qui reprennent leur vie en mains est « incalculable parce que caché, inapparent jusqu’au moment où les conséquences arrivent à la lumière sous forme de chocs aussi variés que surprenants ». Ces ressources ne sont pas « calculables », pense Vaclav Havel, un des acteurs de la dissidence dans l’Est de l’Europe. Elles ont  eu raison du stalinisme ! « Faut-il craindre d’apparaître comme un contre pouvoir ? »   Comment construire une société civile, consciente d’elle-même ? 

Voir aussi :