socioeco.org
Resource website of social and solidarity economy

Ensemble, accélérons ! Accompagner les acteurs de l’innovation dans leur changement d’échelle

Rapport (et synthèse) Décembre 2015 Secrétariat Général pour la modernisation de l’action publique, France

décembre 2015

À télécharger : PDF (3,5 Mio), PDF (1,3 Mio)

Résumé :

Les innovations se multiplient dans le secteur public et le monde de l’économie sociale et solidaire. Au sein des ministères, des opérateurs de l’Etat et des collectivités, le mouvement se structure, avec la création de laboratoires, incubateurs, réseaux d’innovateurs, prix de l’innovation…

Reste une dimension peu prise en compte jusque-là : le changement d’échelle d’une innovation. Une fois que celle-ci a fait ses preuves sur un territoire, comment faire en sorte qu’elle profite à d’autres ? Comment la diffuser, la dupliquer sur d’autres territoires ou la transposer à d’autres secteurs ? Quel rôle pour les acteurs publics ?

C’est autour de ces questions que le secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) et le commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) ont lancé au printemps 2015 la démarche « changement d’échelle des innovations », avec deux champs de réflexion : la diffusion des innovations sociales et celle des innovations publiques. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de Futurs publics, la communauté des praticiens de l’innovation publique animée par le SGMAP.

Autour du SGMAP et du CGET s’est constitué en mai 2015 un groupe de travail rassemblant des professionnels d’univers très différents, issus des secteurs public (ministères, agences de l’Etat et collectivités locales) et de l’économie sociale et solidaire (associations, fondations d’entreprises…).

Ensemble, ils ont élaboré 10 propositions concrètes visant à fiabiliser et accélérer l’essaimage des innovations sociales et publiques, sur le long terme. Ces recommandations sont étayées dans un rapport, qui dresse également un panorama complet de la problématique et tire des travaux de l’économie sociale et solidaire les enseignements utiles aux acteurs publics. Ce rapport est accompagné d’une synthèse.

« Le groupe de travail pose notamment la question de la faisabilité et de l’opportunité de créer un dispositif public pérenne de soutien au changement d’échelle, note Benoît Landau, en charge de la démarche au sein du SGMAP. Au niveau central, une ingénierie d’essaimage pourrait venir compléter la palette d’intervention des politiques sociales et territoriales. » Il émet également des pistes pour soutenir et outiller la capacité d’ingénierie de projets et d’expérimentation des agents des services déconcentrés.

Le rapport « esquisse un changement de posture pour l’Etat sur ce sujet, qui devient à la fois accélérateur d’innovations, passeur de solutions entre les territoires, et innovant dans ses propres méthodes de conception de l’action publique », soulignent Laure de la Bretèche, secrétaire générale pour la modernisation de l’action publique, et Marie-Caroline Bonnet-Galzy, commissaire générale à l’égalité des territoires.

Synthèse des 10 propositions

Proposition 1 : Créer un nouveau type de subvention publique, la subvention d’essaimage.

Proposition 2 : Structurer un réseau d’agents publics « parrains » des innovations et de leur essaimage.

Proposition 3 : Mobiliser l’ensemble des agents publics par l’intermédiaire de prix ou d’appels à projets pour susciter la capacité d’innovation préalable au changement d’échelle.

Proposition 4 : Développer sur un projet d’innovation issu d’une administration, une grille de caractérisation du modèle économique du projet.

Proposition 5 : Regrouper et diffuser différents outils d’auto-évaluation pouvant être mis en œuvre pour suivre et mesurer l’impact d’une innovation, à l’image du « Do it yourself evaluation guide ».

Proposition 6 : Adosser une évaluation par les pairs à un prix de l’innovation mis en œuvre au sein d’une administration.

Proposition 7 : Créer un « statut de l’innovateur public », pour encadrer à la fois l’activité d’innovation et d’essaimage.

Proposition 8 : Expérimenter un dispositif de partage des innovations en s’appuyant sur une ou des plateformes existantes, voire en testant une nouvelle le cas échéant.

Proposition 9 : Développer la fonction d’essaimage dans les appels à projets ou à manifestation d’intérêt.

Proposition 10 : Renforcer les espaces et temps de rencontres entre innovateurs et agents publics, et de diffusion d’initiatives.

Sources :