socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Fineurosol

Un projet de label européen de la finance solidaire. Etats des lieux dans les pays européens et définition d’un label européen et d’indicateurs.

décembre 2006

À télécharger : PDF (1,6 Mio)

Résumé :

La finance solidaire est un secteur en pleine croissance dans une dizaine de pays d’Europe. Les organismes de la finance solidaire affichent tous des croissances annuelles de l’ordre de 20% et les citoyens sont toujours plus nombreux à rejoindre ce secteur. Enfin, en France et en Belgique, des critères existent, qui permettent de distinguer les produits d’épargne solidaire des produits d’épargne classique et des indicateurs ont été définis, qui permettent de dresser un état des lieux du secteur de la finance solidaire.

Cependant, ces expériences, pour pertinentes qu’elles soient, souffrent actuellement d’un double handicap : elles sont éparses et se déroulent à une échelle insuffisante. Car, s’il ne s’agit plus aujourd’hui d’un secteur confidentiel,la finance solidaire fait toujours face à un manque de visibilité aussi bien au niveau national dans les différents pays de l’Union européenne qu’au niveau international en tant que secteur.

Face à ce constat, plusieurs organisations ont décidé d’unir leurs forces pour établir :

· un label européen des produits d’épargne solidaire qui permette de distinguer les produits d’épargne solidaire des produits d’épargne classique ;

· des indicateurs qui favorisent une meilleure connaissance du secteur de l’épargne solidaire à l’échelle européenne.

Tout d’abord, ces outils visent à renforcer la lisibilité et la visibilité des produits d’épargne solidaire : d’une part, les critères distinctifs des produits d’épargne solidaire permettent à l’épargnant d’identifier rapidement les produits solidaires parmi l’ensemble des produits financiers existants, et, d’autre part, la publication annuelle d’indicateurs permet de faire découvrir à un large public le secteur et son évolution.

Ensuite, ces outils visent à accroître la crédibilité du secteur : d’une part, le développement de la commercialisation de produits labellisés par des grands réseaux bancaires institutionnels apporte des gages de sérieux au secteur, et, d’autre part la publication d’indicateurs annuels affichant la progression du secteur lui confère un plus grand attrait et un plus grand professionnalisme.

Le projet « Fineurosol » ambitionnait donc :

· de recenser et d’étudier les expériences les plus appropriées et novatrices en la matière ;

· d’en analyser les caractéristiques essentielles susceptibles de permettre une convergence et une transposition dans d’autres régions de l’Union européenne ;

  • d’épargne solidaire des produits d’épargne classique et des indicateurs qui favorisent une meilleure connaissance de ce secteur ;

· de proposer des procédures de sélection des produits d’épargne solidaire et de collecte des données relatives au secteur des finances solidaires ;

· d’en assurer la diffusion la plus large possible et de créer une dynamique de réseau visant à favoriser l’échange à leur propos.