socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Cartographie de l’entrepreneuriat social des femmes en Europe. Synthèse.

WEstart Emily Usher Shrair, septembre 2015

À télécharger : PDF (640 Kio)

Résumé :

Bien que les organisations sociales fondées sur la solidarité existent depuis le début du 19e siècle en Europe, les entreprises sociales spécifi quement fondées sur le marché d’échange n’intègrent le discours public qu’à la n des années 1980 et au début des années 1990 (ICF Consulting 2014).

Dans la période des sept années qui ont suivi la crise, les individus, les communautés et les gouvernements d’Europe se sont de plus en plus tournés vers les entreprises sociales comme une solution possible à l’augmentation des problèmes sociaux, tels que la discrimination, la marginalisation et la pauvreté. Les travaux de recherche ont indiqué que les entreprises sociales sont propices à la création des possibilités d’emploi qui résistent à la crise et à la croissance économique, tout comme à la croissance d’une « prospérité sociale » ou « capital social » (Blanch ower et Oswald, 1998 ; Mair et Marti, 2006 ; Zahra et coll., 2009).

Néanmoins, vu que les dé nitions légales de l’entreprise sociale varient d’un pays à l’autre, il s’est avéré très difficile d’avoir une vision complète de la situation générale de l’entrepreneuriat social en Europe. Relativement peu de recherches comparatives ont été menées à ce propos. De plus, comme le domaine est sujet à des changements et une évolution rapides, de telles recherches sont difficiles à réaliser d’un point de vue logistique.

Un élément caractéristique qui est quasiment inexistant dans les recherches sur l’entrepreneuriat social et l’entreprise sociale est la dimension hommes- femmes. Plutôt surprenant, dans la mesure où il est bien établi qu’un nombre plus important de femmes que d’hommes occupe un emploi dans le secteur sans but lucratif (Themudo 2009).